Défigurer le Vallon, c’est non !

Le Conseil communal du 28 mai dernier a été le théâtre d’un échange de points de vue hors du commun. Dans le dossier de l’extension du Tennis du Bosquet, la minorité (PROXIMITÉ) s’est opposée à une partie de l’opposition (MR), l’autre partie de l’opposition (AC) s’est dite indécise et hésitante. Quant à la majorité (NAP, PS, ECOLO), elle a décidé de ne rien décider pour l’instant, tout en indiquant qu’en son sein … les Ecolos voulaient préserver le Vallon.

Afin de garder un peu de distance par rapport au sujet, les Carnets de PROXIMITÉ vous proposent, dans un premier temps, non pas de développer le point de vue de Proximité (connu de tous : défigurer le Vallon, c’est non), mais de voir comment les journaux (présents au Conseil communal) ont répercuté les débats.

Le Bosquet est dans le doute à Rosières, titre Le Soir le 30/5 dans sa rubrique « Environnement ». Pour ou contre les 3 terrains au Bosquet ? se demande La Dernière Heure. Et de répercuter que ‘la majorité, divisée, consultera la population et se prononcera en octobre’.

‘Le point avait été ajouté à l’ordre du jour par l’ancien échevin des sports, Jean-Pierre Ruelle (LB-MR). À la demande du club ?’ se demande Le Soir. ‘Oui’, répond le président Pierre Wattiez, ‘parce qu’il est le représentant de son groupe à notre ASBL’. Celle-ci avait précisément changé ses statuts pour accueillir un délégué de chaque groupe du conseil, rapporte Michael Schalkin.

La DH poursuit : ‘La majorité a reçu une promesse ferme de subsides (123.180 €) pour la réalisation de trois terrains au Bosquet », a mentionné Jean-Pierre Ruelle (…). « Le club prenant en charge les 25 % restant, la dépense serait quasi nulle, et la commune a reçu un terrain de plus d’un hectare en compensation; or, le projet n’avance pas’.

‘Michel Coenraets (Proximité Autrement) s’est opposé à son extension, précisant que les terrains n’étaient pas surchargés et mentionnant sa volonté de préserver le vallon’.

Quant au Soir, il écrit que ‘certaines voix parlent d’un saccage environnemental (…). Coenraets (…) donne rendez-vous à ceux qui partagent son point de vue, ce dimanche à 11h30 au sentier du Vieux Champêtre, pour constater la beauté du Vallon (…), cet oasis de verdure au cœur de Rosières’.

In fine, La Dernière Heure indique encore que l’actuel ‘échevin des Sports, Grégory Verté, a parlé « d’un sujet délicat », précisant que la population devait être consultée. Ce qu’a confirmé le bourgmestre, Jean Vanderbecken : « Écolo est pour la préservation du Vallon, c’est évident. Deuxièmement, on ne fera pas n’importe quoi n’importe où, simplement parce que nous avons des subsides. Enfin, il reste le problème de la mobilité’.

En temps voulu, PROXIMITÉ ne manquera pas de développer ses arguments dans les présentes colonnes.

Eric de SÉJOURNET

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :