Tie-break à Rosières

tennis,rosieres

A la demande du comité du Tennis Communal du Bosquet à Rosières (TCB), une réunion avec les chefs de groupes politiques a été organisée par l’échevin des sports ce 3 décembre 2008 à la Maison communale. PROXIMITÉ y était pour vous représenter.

Chacun a pu s’y exprimer librement. Il est apparu que le projet d’agrandissement avec trois terrains de tennis supplémentaires ne faisait pas l’unanimité au sein même du TCB.

Certains membres fustigent le manque d’entretien des infrastructures actuelles et mettent la priorité sur la rénovation des terrains existants. « Ces éléments sont vitaux pour garantir la survie financière du TCB », disent-ils. Ils ont aussi précisé qu’un terrain supplémentaire (et pas trois !) restait nécessaire, mais que l’espace actuel occupé permettait cette implantation.

De son côté, le bourgmestre est monté au filet et a souligné les points suivants :

· le respect de la « zone verte » du vallon,
· les conséquences sur la mobilité et les nuisances en cas d’agrandissement,
· la défense des intérêts des riverains et leur droit de pouvoir s’exprimer sans contrainte,
· le fait de maintenir un TCB à caractère familial, ce qui implique une cotisation nettement supérieure pour les non-Rixensartois,
· le respect de la légalité à tous points de vue et y compris dans les conventions passées entre les différentes asbl existantes sur le site du TCB.

Il résulte de cette réunion que le comité du Tennis Communal du Bosquet doit réétudier le dossier et formuler de nouvelles propositions autres que celles envisagées de s’étendre vers le vallon. C’est sa seule façon d’atteindre le grand tableau.

PROXIMITÉ constate donc que, progressivement, la raison l’emporte et que la position défendue avec opiniâtreté par le groupe porte ses fruits.

Etienne DUBUISSON

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :