Langes lavables primés

bebe‘Moins chers, moins polluants!’ Les Carnets de PROXIMITÉ mettent la proposition de l’Echevine de l’urbanisme et de l’environnement portant sur l’octroi d’une prime communale à l’utilisation de langes lavables sur l’avant-plan.

En effet, lors du Conseil communal de ce mercredi 29 avril, Martine Biemans (ECOLO) a eu le courage de ses opinions. Alors que rires et jeux de mots étaient plus que prévisibles, elle a défendu bec et ongle l’utilisation de couches lavables pour bébés : ‘plus économiques et faciles à enfiler et à entretenir, elles engendrent moins de déchets (un bébé souille en moyenne 280kg de langes par an) et donnent un bilan énergétique positif’. Et de citer la Ville de Durbuy (dirigée par un collège Cdh-PS) en exemple où la Commission de la Petite Enfance a lancé une initiative similaire.

Les réactions au conseil communal ne se sont pas fait attendre. Ainsi, Marie-Claire Symens (LB-MR) se dit ‘favorable à cette sensibilisation’, mais se pose des questions quant aux ‘coûts énergétiques’. Tandis que Jacqueline Herzet (LB-MR) s’esclaffa : ‘On revient 40 ans en arrière !’. Si elle s’était bien documentée, elle saurait qu’aujourd’hui les couches lavables n’ont plus grand-chose à voir avec les langes de nos grands-mères : coupe, taille, nature du tissus, système de fermeture et couleurs … le choix est large.

Quant à Chantal de Cartier d’Yves (AC), elle a souligné le fait que ‘cette prime faisait double emploi avec les sacs poubelles gratuits distribués aux familles avec des enfants en bas âge’. Remarque que Philippe Lauwers (ECOLO) a acceptée, mais en indiquant que ‘la commune avait tout intérêt à diminuer le tonnage de déchets car, actuellement, la commune intervient pour 30 centimes par sac poubelle utilisé’. ‘Quid du personnel communal dans les crèches et les homes (sic)?’ Sceptique, Jean-Pierre Ruelle (LB-MR) se demande si la commune montrera l’exemple.

Les débats étant clos, la prime a été votée par 15 votes oui, 6 non et 4 abstentions. Imité par André Delmarcelle (NAP), Daniel De Schuyter (NAP) étaye son abstention provoquant un rire collectif et libérateur : ‘Je m’abstiens ne connaissant pas le fond du problème’.

Bref, si vous êtes soucieux de la santé de votre bébé, de l’environnement et de votre budget, la prime communale destinée à encourager l’utilisation de langes lavables doit vous intéresser. Octroyée une seule fois par enfant, elle est fixée pour 2009 et 2010 à 50% du montant de la facture d’achat avec un maximum de 125 euros ; plusieurs factures d’achat pouvant être cumulées afin d’atteindre ce plafond. Renseignements auprès du Service Eco-conseil au 02 634 35 95.

Eric de SÉJOURNET

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :