Le crématorium, une demande … pas réaliste

A la suite de notre information à propos d’un avant-projet de crématorium à Rosières, PROXIMITÉ a voulu examiner ce dossier afin d’avoir une vue plus précise de son contenu. 

Notre avis est que celui-ci, qui ne l’oublions pas est une demande de CU2 (accord sur les grandes lignes d’un avant-projet) (*) et non une demande de permis d’urbanisme, n’est pas réaliste.

La zone en question n’est ni une zone de service, ni d’équipement communautaire. La demande de CU2 n’émane pas d’un service ou d’une institution publique, dès lors elle n’entre pas dans la liste des dossiers de type intérêt public. La demande émane d’un privé.

Nous sommes en zone forestière et en zone agricole. En principe cela  veut dire qu’édifier une construction, ayant ce type d’activité, demanderait un changement du plan de secteur. Ce qui nous paraît fort improbable. En tout cas voilà ce qu’on peut en conclure à la lecture des éléments que nous avons pu consulter.

Michel WAUTOT

(*) CU2 : le certificat d’urbanisme n°2 indique dans quelles mesures et à quelles conditions la réalisation d’un projet déterminé sur un terrain pourrait être autorisée. Le CU2 permet donc d’obtenir un accord de principe de la part de l’autorité sur un projet en particulier. Il ne doit être confondu avec un permis d’urbanisme et ne donne nullement l’autorisation de réaliser un projet de construction. La mise en oeuvre du projet reste toujours soumise à l’obligation d’obtenir un permis d’urbanisme en bonne et due forme !

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :