Sans dépenses électorales inutiles

Maquette sigle E.jpgToute campagne électorale est caractérisée par des promesses et des budgets publicitaires. Il est heureux que la loi du 7 juillet 1994 limite et contrôle les dépenses électorales engagées pour les élections communales, empêchant certains acteurs de « claquer un fric bête« . La loi fixe des montants forfaitaires par tranche d’électeurs inscrits à la date du 1er août 2012. A cette date, Rixensart compte 15.794 votants, dont

– 7196 hommes belges
– 8134 femmes belges
–   218 hommes citoyens UE inscrits sur 774 résidants
–   223 femmes citoyennes UE inscrites sur 855 résidants
–     23 citoyens hors UE inscrits

Pour les élections communales de 2006, le montant maximum de dépenses autorisé par groupe politique fut de 16.545,00 euros correspondant à 15.445 électeurs inscrits. Comme l’exige la loi, PROXIMITÉ s’engagea à déclarer ses dépenses. Le 1er novembre 2006, nous déclarions le montant total de 9.332,70 euros, dont

– 6.570,83 euros pour la mise en page et l’impression d’affiches et dépliants,

– 2.372,78 euros en frais postaux, et

- 389,09 euros pour l’achat de petit matériel et location de salle.

Pour les élections communales de 2012, le montant maximum de dépenses autorisé par groupe sera de 16.894,00 euros correspondant à 15.794 votants.

Le 29 mai dernier, PROXIMITÉ s’est lancé pour la deuxième fois dans une campagne, que nous voulons, vu la situation économique et financière, sobre et sans dépenses inutiles. Elle est déclinée principalement en objectifs et informations.

Nous comptons sur l’électeur afin qu’il n’oublie pas la communication que notre groupe a menée depuis 2007 (*) et ne se laisse berner par un marketing politique de dernière minute.

nb © Eric de Séjournet.JPG

 

 

Eric de SÉJOURNET

(*) cf les 37 numéros de notre lettre d’information, les ‘carnets de PROXIMITÉ’, parus entre 2007 et 2012

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :