Trois night-shops sur 200 m!

rixensart,magasins de nuit,night-shopLa commune de Rixensart est de plus en plus confrontée à des nuisances provoquées par la présence de night-shops sur son territoire : tapage nocturne, saletés sur les trottoirs, sentiment d’insécurité, etc.

A l’écoute des commerçants du centre de Rixensart, PROXIMITÉ avait déjà enregistré en février 2012 leur proposition d’une révision de la règlementation communale pour les magasins de nuit (voir nos carnets de PROXIMITÉ n° 30 du 25 février 2012). Malgré notre appel et ne voyant rien venir du côté de la commune, PROXIMITÉ n’a pas voulu attendre l’échéance des élections communales pour mettre la question des magasins de nuit à l’ordre du jour du dernier Conseil communal.

Etienne DUBUISSON (PROXIMITÉ) a donc interpellé le Collège ce 29 août :

«Jusque très récemment, trois magasins de nuit étaient ouverts sur les deux cents premiers mètres de la rue de Rosières à Genval. Nul ne peut actuellement ignorer les nuisances liées à l’ouverture de ces commerces et c’est pour cette raison que le Règlement général de police (RGP) a déjà pris la précaution de limiter leurs heures d’ouverture (cf article IV.19 du RGP).

D’autres mesures peuvent également être prévues au niveau communal grâce à la loi du 10 novembre 2006, relative aux « heures d’ouverture dans le commerce, l’artisanat et les services ». En effet, l’article 18 § 1er de cette loi stipule qu’un règlement communal peut soumettre tout projet d’exploitation d’un magasin de nuit (…) à une autorisation préalable délivrée par le collège. Cette autorisation peut être refusée sur base de critères objectifs et non discriminatoires, comme par exemple, la localisation du magasin, des raisons de maintien de l’ordre public, des motifs de sécurité et de calme dûment clarifiés par un règlement communal approprié.

Actuellement, un des trois magasins de nuit de la rue de Rosières, pourtant très récemment installé, vient de cesser ses activités et cette surface commerciale est à nouveau mise en location.

Conscient d’une part, que ces magasins ne répondent pas à un besoin des habitants du quartier mais qu’ils engendrent, par contre, une série de nuisances pour ces mêmes habitants et que, d’autre part, plusieurs espaces commerciaux sont également libres à cet endroit, je vous demande, de prendre de toute urgence des mesures concrètes en vue de limiter par un règlement le nombre de ces commerces et leur concentration ».

> Lire la suite dans L’Avenir du 30 août 2012 : Les night-shops dans le collimateur (article de Xavier Attout)

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :