Mobilité … les Rosiérois ne baissent pas les bras !

Bus-001.jpgNOS PROPOSITIONS A LA COMMUNE

Suite à la diminution des services fournis par De Lijn (voir Carnets de Proximité du 26 mars 2012) et les suggestions émises par les Rosiérois le 18 juin 2012 (voir Carnets de Proximité du 24 juin et 20 juillet 2012), le Comité de Quartier constitué pour la restauration de la mobilité à Rosières a adressé, le 28 août 2012, une lettre au Collège demandant :

1. l’aménagement d’un passage piétonnier sécurisé rue de Maleise entre la Ferme de Woo et la limite du territoire d’Overijse.

2. de permettre la rencontre d’un ou deux membres délégués du Comité de Quartier avec un responsable communal délégué par le Collège, afin d’étudier toutes les ouvertures possibles, de choisir les actions à mener et de travailler ensemble à leur réalisation.

3. de prendre ou reprendre contact avec les chaînes de distribution alimentaires pour une future installation sur le territoire de Rosières d’un commerce de proximité afin de combler les désagréments actuels.

A ce jour, aucune réponse ne nous est parvenue de la commune …

 

NOS PROPOSITIONS A PHILIPPE MATTHIS

Contact a aussi été pris avec Philippe Matthis, candidat aux élections provinciales et … président du conseil d’administration du TEC Brabant wallon. Au nom du comité de quartier, je lui ai fait part de nos démarches et des trois propositions des Rosiérois afin de restaurer les services de transport en commun.

1. La mise en place par les TEC d’une ligne Wavre – Bierges – Rosières-Saint-André – gare de Genval. Cette solution devrait permettre aux usagers d’y prendre une correspondance et de se rendre, soit en train à Rixensart ou à Etterbeek, soit en bus (ligne TEC 366) à La Hulpe et à Ixelles.

2. L’extension de la navette « Boucle Rosières » par les TEC. Cette solution, dont le coût devrait être pris en charge par la commune, permettrait aux personnes sans voiture de faire leurs courses à Genval ou Rixensart

3. Un arrêt du Conforto Bruxelles-Louvain-la-Neuve à hauteur de Rosières.

En date du 4 octobre (rapidement donc), le candidat Philippe Matthis nous répondit en ces termes :

1. «Votre première proposition n’est pas faisable techniquement» (1)

2. «Votre deuxième idée est possible si la commune de Rixensart l’accepte comme l’a fait Waterloo»

3. «Votre troisième suggestion n’est pour le moment pas possible vu les restrictions budgétaires imposées à notre Tec BW»

Le résultat est donc plus que décevant … mais on ne baisse pas les bras !

7 DE WOLF Jacques 9.2012 nb © Francis Floor.JPG

 

 

 

Jacques DE WOLF

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :