Mobilité et civilité

Rue de La Hulpe 20090413 © Eric de Séjournet.JPGDans le cadre de la Charte SAVE, et sur insistance de plusieurs habitants de Rosières, Eric de SÉJOURNET (PROXIMITÉ) a attiré l’attention du Conseil communal du 25 septembre 2013 sur le manque de civilité de certains automobilistes dans les zones 30 km/h, et plus particulièrement dans les environs immédiats des écoles. C’est e.a. le cas, rue de La Hulpe à Rosières. Et de poser les questions :

Quelles mesures nouvelles la commune compte-t-elle prendre pour diminuer les risques aux endroits fréquentés par les écoliers ? A l’instar de celui établi avenue Royale, ne serait-il pas temps d’installer un radar fixe rue de La Hulpe à hauteur des écoles de Rosières?

– Quant aux deux sorties 4 de l’E411, elles constituent, vu leur configuration, un réel danger non seulement pour les automobilistes eux-mêmes, mais également pour ceux qui se trouvent confrontés, rues de Genval et de La Hulpe, à des chauffards ne respectant pas le code de la route. Proximité demande que le Collège prenne toute initiative pour attirer l’attention de tous les usagers sur les dangers liés à ces endroits, limitant ainsi au maximum les accidents pouvant y survenir.

Dans sa réponse, le Bourgmestre signale que « la Charte SAVE a été signée la semaine passée et qu’un groupe de travail va se réunir pour la mettre en oeuvre ». Il a ajouté que « des coussins berlinois ont été placés au nombre de trois. Pour les autres endroits cités, il n’y a pas de réelle difficulté de circulation. Les radars fixes coûtent plus de 60.000 euros. Un nouveau système de radar mobile est également utilisé depuis peu ». 

In fine, le Bourgmestre « envisage l’éventualité de mettre toute la commune en ‘zone 30’, sauf les axes principaux ».

ACTION DE L’ECOLE COMMUNALE DE ROSIERESLe 10 octobre 2013, les élèves de sixième de l’Ecole communale de Rosières ont « fait une action pour sensibiliser les conducteurs à la zone 30. Avec l’aide des policiers, ils ont remercié et félicité les personnes qui roulaient à 30 à l’heure. Par contre, aux conducteurs ne respectant pas la vitesse, ils ont expliqué que tous les matins, des enfants traversaient la route pour se rendre à l’école. Por que chacun se souvienne de cette action, ils ont distribué des diplômes de bon conducteur et de conducteurs distraits … » (cfr. Rixensart Info 263 du 7 novembre 2013, p. 23)

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :