Papeteries : réaction commune de la minorité rixensartoise

papeteriesAu vu de la situation complexe qui s’est nouée autour de l’affectation d’une partie des bâtiments construits sur le site des anciennes Papeteries de Genval, les groupes ECOLO, UC-PS et PROXIMITÉ, trois partis de la minorité, ont décidé de réagir en commun et publiquement.

Papeteries de Genval : faire prévaloir l’intérêt général

La presse a récemment fait état de l’intention du promoteur Equilis de renoncer au projet de maison de repos sur le site des Papeteries de Genval, au profit d’un triplement du nombre de flats (101!) en résidence service.

Ceci est loin d’être un détail : ce changement de programme pourrait avoir des impacts considérables. L’hébergement en résidence service est bien plus onéreux pour les personnes âgées que dans une maison de repos, les conséquences sur la mobilité dans le quartier de Maubroux sont radicalement différentes. Ce dernier point a précisément fait l’objet, lors de l’élaboration du plan d’aménagement des Papeteries (PCA), d’une étude d’incidences, laquelle a conditionné l’accord des autorités publiques sur le projet global. C’est ainsi qu’ont été précisées les surfaces réservées au logement et aux services (maison de repos notamment). La modification envisagée par Equilis remet fondamentalement cet accord en question!

Jusqu’ici, la commune a eu une position négative par rapport à ce revirement et nous nous en réjouissons. Le dossier semble toutefois dans l’impasse, les différents acteurs, publics et privés, se renvoyant la balle. Les groupes Ecolo, UC-PS et Proximité du conseil communal de Rixensart considèrent que, dans ce dossier crucial, tout doit être mis en œuvre pour faire prévaloir l’intérêt général et faire respecter les prescriptions du PCA des Papeteries. A savoir que les zones de “service” ne peuvent pas devenir des zones déguisées de “logements”. Et si le promoteur ne peut les respecter, c’est aux pouvoirs publics de se substituer aux défaillances du secteur privé. Et en premier lieu la commune, qui pourrait investir aux Papeteries dans 2 domaines où les besoins sont criants : l’accueil de la petite enfance et l’hébergement des personnes âgées.

Pour la petite enfance, la commune dispose de subsides de la province pour créer de 30 à 48 places de crèches qui seraient parfaitement justifiées au cœur d’un site où 400 logements vont voir le jour.

Pour une maison de repos publique, la Région pourrait encore accorder des autorisations. Ici, le financement est à trouver. En plus de soutiens éventuels d’autres niveaux de pouvoir, un financement par emprunt sera nécessaire. Nous considérons qu’un tel projet, dans lequel Rixensart s’associerait à des communes voisines, le cas échéant par le biais d’une intercommunale, justifierait amplement de revoir les priorités d’investissements et, au besoin, de déroger à la limite d’emprunts imposée par la Région. Pour faire face au défi du vieillissement de notre population, une initiative forte s’impose en effet.

Les groupes ECOLO, UC-PS et PROXIMITÉ du conseil communal de Rixensart invitent le collège à poser les jalons pour avancer dans ce sens. A la demande des 3 groupes soussignés, le point sera débattu lors de la prochaine séance du conseil communal, ce mercredi 26 février 2014 à partir de 20h.

Signataires : Philippe LAUWERS pour ECOLO Rixensart, Catherine DE TROYER pour l’UC-PS et Etienne DUBUISSON pour PROXIMITÉ


__________
PHOTO | Les Papeteries de Genval 2.2014 © Eric de Séjournet
MEDIAS | Papeteries de Genval : la minorité s’inquiète (L’Avenir, 25 février 2014) 

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :