Sécurité routière : « prévention + répression »

Rue de l'Eglise radar © Eric de Séjournet (13).JPGLes autorités rixensartoises restent préoccupées par les excès de vitesse des automobilistes, surtout dans les lieux accidentogènes. Afin de sécuriser d’avantage diverses voiries communales, le Conseil communal du 26 février 2014 a décidé à l’unanimité d’acquérir sept nouveaux radars préventifs. Coût total : 30250 EUROS, dont une grande partie qui devrait être subsidiée par la Province du Brabant wallon.

Appelé radar pédagogique en France, ce type de radar automatique affiche la vitesse réelle des automobilistes passant dans une zone à 200 mètres environ (détection initiale du véhicule) du panneau afficheur, sans but répressif mais dans un objectif préventif (1). Dans ce pays, depuis 2011, toute installation de nouveaux radars répressifs fixes doit être concomitante à celle d’un radar pédagogique.

Dans une intervention remarquée, Anne-Marie Lemoine (ECOLO) a indiqué que « l’achat des radars préventifs venait à point, car les différentes réunions de quartier organisées par le Collège montraient à suffisance que la préoccupation majeure des habitants est la sécurité routière : trop de voitures qui roulent trop vite, garées sur les trottoirs ou pistes cyclables … »

La conseillère communale a fait part de l’avis d’un expert consulté par son groupe. Il en résulte que « les radars préventifs procurent leur efficacité maximale s’ils sont de temps à autre combinés avec des contrôles répressifs sur les mêmes tronçons (…). En sécurité routière, la combinaison ‘prévention + répression’ a déjà fait ses preuves ». Qui plus est, l’ajout d’un « module d’enregistrement de données permettrait de déterminer les jours et heures où le non-respect des vitesses est le plus problématique, de programmer des contrôles répressifs aux bons moments et même de faire des statistiques croisées avec les accidents ».

Elle a également insisté sur la communication régulière en la matière et le fait de donner les emplacements des contrôles : « L’intérêt est de jouer sur ce qu’on appelle le risque subjectif d’être contrôlé, c’est-à-dire le sentiment que les gens ont d’être contrôlés ».

Cette information a fait mouche. Le Bourgmestre en a pris bonne note et chargera le groupe de travail Mobilité d’en tenir compte.

Eric de SÉJOURNET

__________
(1) Wikipedia 2.2014 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Radar_pédagogique

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :