Le Normandie en péril (II)

genval,parc de genval,avenue hoover,normandie,normandyL’ancien Hôtel Normandie de style normand (1) et son magnifique parc arboré, tous deux centenaires, sont en danger.

Dernièrement, nous attirions votre attention sur le projet destructeur qu’un atelier d’architectes, qui plus est genvalois, a introduit auprès des autorités communales, consistant à démolir, purement et simplement, l’un des joyaux de l’architecture du Parc de Genval-lez-Eaux … et à y abattre 42 de ses arbres ! 

Aussi, le 2 décembre, PROXIMITÉ s’est-il joint à l’asbl HOMMES ET PATRIMOINE, afin d’étudier la demande de permis d’urbanisme introduite par la ‘SA Immobilière Le Normandie 15’. Elle comporte pas moins de 12 dérogations au Règlement Communal d’Urbanisme (RCU) et au Schéma de Structure Communal (SSC) … du jamais vu pour le parc de Genval. Nous sommes également effarés de lire que, selon les auteurs du projet, toutes ces dérogations ont un caractère ‘insignifiant’ ! A les suivre, autant supprimer notre RCU et pourquoi pas le Service de l’Urbanisme.

En résumé, PROXIMITÉ s’oppose fermement à ce projet. Le groupe n’accepte aucune dérogation pour les raisons suivantes

POUR LE BÂTIMENT HISTORIQUE

– L’hôtel Normandie est, dans la zone du Lac de Genval, le bâtiment phare des ‘maisons normandes’. Sa disparition va à l’encontre des recommandations et prescriptions de la zone 1/43 (RCU);

– Le projet avec ses douze dérogations va systématiquement à l’encontre de ce que préconisent le Schéma de Structure et le RCU ;

genval,parc de genval,avenue hoover,normandie,normandy– Ce projet participe à ce que le RCU appelle « une déstructuration progressive du quartier au travers de transformations ne respectant pas le caractère patrimonial ». Déstructuration déjà commencée avec les 3 immeubles de l’ancienne propriété Becquevort ;

– La surenchère de la densité, procédé habituel dans les promotions immobilières, est inacceptable. La densité recommandée est de 7 logements à l’hectare et 10 pourraient être envisagés. Ce qui est proposé est une densité de 20 logements à l’hectare !

– L’ensemble des surfaces bâties occupe la majorité de la surface de la parcelle, rendant le site actuel méconnaissable ;

– Le projet ne peut même pas se prévaloir d’une architecture contemporaine innovante

POUR LE COUVERT VEGETAL

– On s’apprête à bétonner les deux tiers des 80 ares de ce beau parc centenaire et magnifiquement arboré. A lui seul, l’abattage de 42 arbres contrevient déjà aux prescriptions du RCU de la zone 1/43 concernant le couvert boisé et le caractère naturel de l’ensemble du quartier du Lac de Genval.

Nous vous invitons donc à prendre connaissance du document détaillé d’HOMMES ET PATRIMOINE (2), rédigé à l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins. Les trois élus de PROXIMITÉ appuient ce document. Qui plus est, un modèle de lettre (3) est présenté à nos (é)lecteurs, afin de les aider à participer à l’enquête publique qui se clôture impérativement le 8 décembre à 23h59. Tenez compte de la grève (4) annoncée pour le lundi 8 décembre dans le Brabant wallon.

En conclusion, PROXIMITÉ met en garde : l’adoption d’un tel projet, donnerait carte blanche, sans possibilité de marche arrière à la Commune, à toute promotion de ce type dans la sous-aire d’habitat différenciée à caractère patrimonial du Lac de Genval.

Etienne DUBUISSON, Michel WAUTOT et Eric de SÉJOURNET

_____

(1) voir la rétrospective préparée par RÉTRO RIXENSART : cliquez ici.

(2) HOMMES ET PATRIMOINE – Enquête publique du Projet HOOVER – Démolition d’un immeuble existant, construction de deux nouveaux immeubles et abattage de 42 arbres, avenue Hoover, 15 à 1332 Genval, 2 décembre 2014

(3) Modèle de lettre pour répondre à l’enquête publique

(4) Si l’Administration communale est en grève le lundi 8 décembre, n’hésitez pas à déposer vous-même votre réponse dans la boîte à lettres de la Maison communale, avenue de Merode, 75 à Rixensart ou du Service de l’Urbanisme, Colline du Glain, 33 à Rixensart