Le Normandie en péril (IV)

genval,parc de genval

Dans ses éditions précédentes (1), PROXIMITÉ vous informait du sort réservé à l’ancienne Résidence du Lac (ex Normandy Hotel). Le dossier évolue et prend une nouvelle tournure.

En effet, à la clôture de la première enquête publique, plus de 100 lettres de protestation étaient parvenues à la Commune. La mobilisation des riverains du Parc de Genval, de l’asbl Hommes et Patrimoine, de Rétro Rixensart, de PROXIMITÉ ou d’autres acteurs actifs sur le plan environnemental a convaincu les responsables communaux et a eu raison du projet initial.

Certes, tous auraient aimé conserver ce bâtiment centenaire à valeur patrimoniale, mais son état déplorable nécessiterait démontage et remplacement de haut en bas.

PROXIMITÉ s’appuie sur l’avis d’Hommes et Patrimoine (2), asbl connue pour défendre corps et âme le patrimoine architectural. Michel WAUTOT, qui en assume la présidence, a participé avec ses membres à une série de réunions de travail avec les promoteurs et le Bureau d’Architecture de Genval. Trois impératifs : garder le style ‘Deauville’, garder un maximum de couvert boisé et diminuer la densité. L’asbl a obtenu une diminution de la densité de 16 à 13 logements. Tous les arbres ont fait l’objet d’une étude sanitaire (14 sont malades ou morts, 26 seront abattus dont 12 thuyas). Cette étude et le nouveau plan paysager ont été confiés à JNC International (société belge de renom), pour maintenir le caractère boisé de la zone du quartier du lac. Qui plus est, les 12 dérogations sont passées à 6, qui ne mettent pas en péril un bon aménagement du territoire.

Aujourd’hui, la SA ‘Immobilière Le Normandie 15’ a revu sa copie et introduit des plans modificatifs. Le projet tend toujours à démolir l’immeuble existant, à construire 2 immeubles de 5 et 8 logements et à abattre 40 arbres.  

Le projet déroge aux prescriptions du règlement communal d’urbanisme applicables à la sous-aire 1/43 d’habitat à caractère patrimonial du lac de Genval, pour :

– l’implantation non conforme;
– la présence de 2 volumes principaux;
– les modifications du relief du sol de plus de 50 cm;
– les volumes principaux qui ne respectent pas un rapport pignon/ façade compris entre 1,2 et 2;
– le volume principal du bâtiment A qui présente à la fois une toiture plate et une toiture à versants;
– la hauteur sous gouttière des volumes secondaires supérieure à celle des volumes principaux;

Le dossier est à l’enquête publique jusqu’au 29 juin 2015 (3).

rixensart,magasins de nuit,night-shopsEric de SÉJOURNET

 

 

_________
(1) Carnets de Proximité des 29 novembre 2014, 3 décembre 2014 et 11 décembre 2014
(2) HOMMES ET PATRIMOINE asbl – La note d’Hommes et Patrimone, juin 2015


(3) + INFOS > cliquez ici

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :