Budget 2016 soutenu

Rixensart finances.jpgSauf rareté, un budget communal a toujours ses points faibles, comme celui de Rixensart. Fin 2016 le montant de la somme affectée aux prélèvements sera très limité. Mais force est de constater que l’engagement pris par la majorité est actuellement tenu. Le budget 2015 est en équilibre et la commune respecte par la même occasion les balises budgétaires imposées par la Région.

L’équilibre est atteint sans toucher de manière fondamentale à la fiscalité communale et donc sans alourdir la charge des Rixensartois. Mais cet équilibre a son revers. Sa réalisation repose notamment sur les économies faites dans le secteur des ressources humaines.

D’une manière générale, les dépenses sont maîtrisées et ne sont engagées qu’en fonction des moyens financiers disponibles. Il s’agit là d’efforts permanents comme en témoignent les frais de personnel (39%) et les frais de fonctionnement (16%), en très légère augmentation.  

L’équilibre, certes fragile, est par ailleurs confronté à une diminution des recettes. Il faudra dès lors suivre de très près les différentes sources communales de financement (Fonds des communes et Intercommunales notamment) et les dépenses de transfert (zone de Police, zone de Secours).  

En ce qui concerne le budget extraordinaire, c’est avec un certain contentement que nous observons la volonté de la majorité de non seulement poursuivre certains projets en cours (égouttage, réfection de trottoirs et de voiries, …), mais également de développer de nouvelles initiatives sous forme d’études (place de Bourgeois, …) ou de rénovations (parking du Beau Site, locaux de mouvements de jeunesse) prouvant par là sa volonté d’avancer.  

Il ne faut pas non plus sous estimer les efforts poursuivis pour réduire la dette dont le coût reste modéré essentiellement grâce aux taux actuels très bas.

Enfin, et restons réaliste, la limite des économies semble atteinte. Ce qui est acquis aujourd’hui en matière d’équilibre financier n’est pas une garantie pour demain et les efforts entrepris doivent donc sans relâche être maintenus.  

D’aucuns diront : « L’équilibre, oui, mais à quel prix? ». Cette fois-ci la majorité a pris ses responsabilités et les assume clairement. Enfin la bonne gestion du CPAS est une aide utile au niveau des finances communales.  

En conclusion, le budget 2016 présenté au Conseil communal reste globalement encourageant et PROXIMITÉ, fidèle à son engagement de participer activement à la gestion de la commune plutôt que de faire de la politique, a soutenu ce budget bien que ne participant pas à la majorité actuelle.

agence de développement local,commerce local,question de conseiller,etienne dubuisson,eric de séjournet

Etienne DUBUISSON

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :