Les Rosiérois, mieux écoutés ?

Réunion d'information Rosières 4.2016 © Eric de Séjournet2 (1).jpgAprès deux années d’attente, une deuxième réunion d’information citoyenne a réuni le 12 avril 2016 les habitants de notre sympathique village en la salle de gymnastique de la nouvelle école de Rosières-Saint-André.

Un murmure entendu : Assistera-t-on aujourd’hui à un exercice de démocratie communale ?

Deux heures trente d’acoustique déplorable débuteront par une présentation d’une partie des membres du Collège et une évocation des grandes lignes de la politique communale du grand Rixensart par le Bourgmestre.

La parole est ensuite donnée à l’assistance afin de recueillir les questions des Rosiéroises et Rosiérois. Le raccordement aux égouts du haut de Rosières, quartier de la Ransbienne, quarante ans d’attente pour certains. Celui de la rue Jolie est sur le point d’aboutir annoncera l’échevin des Travaux : « Il ne manque encore que quelques signatures ».

En ce qui concerne les incivilités, l’agent constatateur s’étant fait excuser, il ne sera pas intéressant de parcourir toutes les infractions, mais l’échevine de l’Environnement nous rappellera de « s’inscrire au grand nettoyage de printemps en qualité de bénévole pour une commune plus propre ».

La sécurisation des usagers faibles rue de Malaise rappelée par des personnes empruntant cette voirie sans trottoir pour accéder au seul transport en commun disponible en journée, ne recevra comme réponse de la part du Bourgmestre que « le sujet a déjà été discuté en groupe de travail sur la mobilité ».

La suppression par un riverain de l’accès entre la rue du Vieux Moulin et la rue de la Ferme du Plagniau, – voie carrossable déclarée servitude depuis des décennies, ne suscitera qu’un commentaire embarrassé du Bourgmestre s’excusant de ne pouvoir répondre au micro devant toute l’assemblée.

Sans être exhaustif, citons encore le désarroi d’un apiculteur victime de l’épandage de pesticides, la dégradation récurrente des voiries, le déplacement pédestre difficile pour nos aînés ou encore le manque de transport en commun qui permettrait à nos jeunes de se rendre dans nos écoles, ou d’accéder à des activités culturelles ou sportives.

Espérons que les autorités communales poursuivront le dialogue afin de garantir une qualité de vie à tous.

7 DE WOLF Jacques 9.2012 © Francis Floor.JPGJacques DE WOLF

 

 

 

 

__________
PHOTO | Réunion d’information citoyenne du 12 avril 2016 © Eric de Séjournet