Finances : « Les écuries brûlent-elles ? »

budget-blue-2.jpgEn septembre 2016, PROXIMITÉ prenait le pouls des finances communales et formulait ses inquiétudes. Quatre mois plus tard, où en sommes-nous ?

Les comptes de 2016 ne sont pas encore clôturés et ceci est tout à fait normal, le travail de fin d’année est colossal. Mais, la manne providentielle provenant des transferts fédéraux et permettant de clôturer cette même année par un équilibre, n’était toujours pas en vue mi-janvier 2017. Le timing est donc très serré ! Pour figurer encore dans les comptes 2016, il est impératif que ces centimes additionnels abreuvent notre caisse communale au plus vite, sous peine de passer sur le budget 2017 et de creuser celui de 2016.

Le budget 2017 a fait l’objet d’une première mouture.

Et déjà, des questions se posent. Par exemple sur la balise d’emprunt. Cette « balise » représente un seuil d’endettement maximal autorisé par habitant. Notre commune compte à présent 22.101 habitants et la balise « acceptable » est de 180 €/habitant, soit un maximum de 3.978.180 € au total.

Or, selon le calcul avancé par la commune, la balise est de 253,94 €/habitant, soit 73,94 € de trop !

Heureusement, nos gestionnaires ont pu faire appel aux reliquats d’emprunts non consommés les années précédentes pour stabiliser « artificiellement » cette balise sous les 180 €.

D’autres artifices du même acabit permettent au budget de rester en équilibre, tels qu’un taux d’emprunt étrangement bas ou encore une recette hypothétique sur la révision des charges salariales.

Certes, le château n’est pas encore en danger, mais l’incendie des écuries voisines menace …

20160601 ROMAL Claude nb.jpgClaude ROMAL