La densification continue, à Rosières aussi

Le quartier de l’avenue Englebert à Rosières est en émoi, suite à un projet soumis à enquête publique concernant la construction de 7 maisons unifamiliales, l’abattage des arbres et à la création des voiries communales. Ce quartier est éloigné d’un centre et mal desservi par les transports en commun. Quant à la densification de ce quartier dont les voiries sont étroites et sans trottoirs, il nous semble non souhaitable.

Aussi PROXIMITÉ s’est-il enquis auprès du Service d’Urbanisme et a consulté le dossier déposé par l’auteur de projet. Il s’avère que le Collège est d’accord moyennant des charges d’urbanisme : égouttage, aménagement du sentier de la Chapelle, aménagement de la petite rue et d’une placette qui permet aux camions de faire demi-tour (pompiers/poubelles/livreurs).

Quant à la densité, nous avons appris qu’à l’origine, la zone de bâtisse permettait la construction de 3 logements. En tenant compte de la zone de cours et jardins, ils arrivent aujourd’hui à y caser 7 logements, chaque maison ayant une surface privative de l’ordre de 2 à 3 ares. C’est très petit et dense.

Il y a 30 ans, on aurait construit 2 belles maisons sur ce terrain. Aujourd’hui, dans l’intérêt ‘financier’ du promoteur et de la commune, on accepte 7 maisons à 2 façades. On parle donc de 20 habitants et 15 voitures.

Les riverains peuvent répondre à l’enquête publique en s’adressant à la commune de Rixensart avant le 8 mai 2018.

thierry
Thierry BENNERT

+ infos sur http://www.rixensart.be/wp-content/uploads/2018/04/enquete-publique-sprl-propimo.pdf