Quel avenir pour nos plaines communales ? 

Nombreux sont les jeunes Rixensartois qui cette année encore ont pu profiter de nos plaines communales pour passer l’été de manière saine, dans la joie et la bonne humeur. Ces belles expériences ne doivent toutefois pas nous empêcher de nous interroger sur leur organisation future et leur avenir.

Quelques questions, – dont celle du lieu, doivent être posées. En effet, localisées pendant des années aux Charmettes elles ont été, cet été, suite à des travaux de rénovation, déplacées dans les installations de l’école communale du Centre. Pour les parents et les organisateurs, il semble logique d’imaginer un retour prochain aux Charmettes, leur emplacement d’origine mais cet endroit, sera-t-il encore à l’avenir, capable d’accueillir jusqu’à 120 voir 130 enfants par semaine ? D’autre part, il y a lieu de se demander s’il est judicieux d’organiser des plaines de jeux dans une école, sachant que ces activités ont pour objectif de participer au développement de l’enfant dans un cadre extra-scolaire ?

La deuxième question qui nous interpelle, concerne le but recherché par ces plaines communales. L’emplacement aux Charmettes et les prix très démocratiques permettaient de toucher un public local moins favorisé pour lequel un service de qualité avec prise en charge des enfants était offert par la commune. Cette organisation permettait à ces enfants d’échanger et de vivre des rencontres agréables et intéressantes dans une ambiance respectueuse. Malheureusement, nous devons constater que la délocalisation des plaines communales à l’école du Centre attire un autre type de public et la population d’enfants change. Il s’agit là d’un simple constat qui doit cependant nous interpeller quant à l’organisation future. Les plaines communales n’ont-elles avant tout pour vocation d’accueillir des enfants de milieux moins aisés à des prix concurrentiels et démocratiques ? L’expérience de cette année mérite une profonde réflexion de la part des autorités communales avec les responsables du terrain.

Dans la foulée de cette réflexion, il y aurait également lieu de se pencher sur l’évolution à long terme de ces plaines communales. Depuis quelques temps, la Ligue des Familles renonce à s’engager dans ce type d’organisation. C’est l’asbl Oxyjeunes qui a repris le flambeau à la plus grande satisfaction de tous magnifiquement bien développé nos plaines communales mais qu’en est-il pour l’avenir ? De plus en plus de communes en Brabant Wallon développent elles-mêmes sans intervenants extérieurs et avantageusement leurs plaines communales. La prise en charge par la commune permet, outre une gestion locale des dossiers, mais également une rationalisation des coûts et un partenariat intra-communaux. Cette solution mériterait également réflexion avant l’entame d’une nouvelle saison.

Réfléchissons ensemble au développement de ce bel outil citoyen qui a vu passer tant de jeunes Rixensartois !

All-focus
Allan GNONSIAN

 

 

__________
photo | Parc des Charmettes septembre 2018 © Eric de Séjournet