Le Conseil communal s’invite chez vous

Pour la première fois, la commune de Rixensart a rendu les débats politiques plus accessibles aux citoyens en organisant elle-même la diffusion en direct du Conseil communal. Hormis quelques problèmes de connexion avec Facebook, – que l’on doit à chaque fois relancer, c’est une réussite humaine et technique : organisation, son, présentation des dossiers défilant. Reste à définir comment organiser une suspension de séance, procédure qui permet à chaque groupe de se concerter avant de voter.

Avec un pic de cinquante connections, l’audience fut encore faible, mais l’annonce n’avait aussi été faite que le jour-même par la commune. Dix-sept personnes ont ‘aimé’ ce conseil communal en ligne. L’enregistrement peut être revu sur le réseau social (cliquez ici).

Jusqu’à présent, c’était ECOLO qui, depuis les bancs de l’opposition et avec ses propres moyens vidéo, assurait ce service citoyen. Un tout grand merci à Vincent Darmstaedter d’avoir ouvert la voie.

Un nouveau service digne d’intérêt, qui rapproche les citoyens.

Eric de SÉJOURNET


Antécédents
– Carnets de Proximité, Quand on veut on peut. Mais parfois, quand on ne veut pas, on doit quand-même, 5 novembre 2020
– Carnets de Proximité, La publicité des débats du conseil communal, 16 octobre 2020

Quand on veut, on peut. Mais parfois, quand on ne veut pas on doit quand même

La Commune de Rixensart vient d’annoncer sur son site Internet, que « la séance du Conseil communal de ce jeudi 5 novembre se tiendra en vidéoconférence conformément au décret wallon du 1er octobre 2020, organisant jusqu’au 31 mars 2021 la tenue des réunions des organes communaux et provinciaux. La séance (séance publique) sera diffusée en direct sur la page Facebook de la commune dès 20h ».

Pour connaître les points à l’ordre du jour de la séance, cliquez ici.

Publicité des débats du Conseil communal

Pendant la première vague de la crise sanitaire, le fossé entre le citoyen et le politique s’est encore élargi. Quant à la deuxième vague, elle est déjà à nos portes et risque encore d’aggraver cette distanciation. 

C’est donc le moment de prendre des dispositions pratiques afin de garantir la publicité des débats du Conseil communal. Depuis plus d’an, ECOLO, – groupe siégeant dans l’opposition rixensartoise, a, d’initiative et avec des moyens propres, assuré la diffusion des réunions du Conseil communal. Nous leur en sommes reconnaissants. 

Toutefois, PROXIMITÉ estime que cette tâche incombe au Collège, aidé par son administration communale. Suite à une question orale, un membre du Collège nous répondit en 2019 que c’était envisageable …

A l’instar des communes wallonnes qui ont montré l’exemple, PROXIMITÉ souhaite que Rixensart s’engage dans cette voie afin de donner à ses habitants un large accès aux débats publics, de renforcer le caractère démocratique des conseils communaux et de faire la démonstration que la transparence n’est pas un vain slogan en politique.

Aussi, PROXIMITÉ pose-t-il ce 16 octobre 2020 les deux questions suivantes (1) :

  1. Le Collège mettra-t-il, avec l’aide de son administration, des moyens audiovisuels et humains en place pour assurer la diffusion en direct ou en différé des séances du Conseil communal ?
  2. Si oui, à partir de quelle date les Rixensartois pourront-ils y accéder ?

Eric de SÉJOURNET et Etienne DUBUISSON


(1) PROXIMITÉ | Publicité des débats du Conseil communal – Question écrite de conseiller du 16 octobre 2020

Pris au dépourvu ?

thVous vous êtes laissés surprendre par la soudaine augmentation du précompte immobilier à Rixensart ? Vous avez manqué notre information de janvier 2020 à propos des 18,43 % d’augmentation de la taxe immobilière décidée par la NAP MR/ SOLIDARIX ? 
 
Nous vous réexpliquons ! 
 
Au mépris du rôle du Conseil communal et, dès lors, du fonctionnement démocratique de notre commune, la Bourgmestre et les échevins informèrent les citoyens en décembre 2019, dans la presse locale et le Rixensart Info, de leur décision d’ajuster la fiscalité communale pour 2020. Une déconsidération du fonctionnement démocratique de notre commune, dont les trois partis de l’opposition s’offusquèrent : voir « A Rixensart, la politique du fait accompli », communiqué de presse commun ECOLO, PROXIMITÉ et DÉFI du 18 janvier 2020. 
 
Concrètement, la bourgmestre et les échevins prirent la décision d’ajuster la fiscalité par le biais de l’augmentation des centimes additionnels communaux au précompte immobilier : + 18,43 % !
 
Placés devant le fait accompli, les trois groupes de l’opposition réagirent d’une seule voix en Conseil communal : « Nous nous interrogeons sur l’étendue de notre pouvoir d’action, en tant que mandataire local dans l’opposition, dans la mesure où les décisions sont déjà diffusées publiquement en l’absence de débat public et ne peuvent dès lors faire l’objet d’aucune adaptation. Ce regret est d’autant plus fort lorsque cela concerne une thématique aussi primordiale au vu de son impact direct et durable sur la vie et les projets des citoyens et de la commune. »
 
Les trois conseillers communaux de PROXIMITÉ marquèrent leur opposition à la hausse des centimes additionnels sur le précompte immobilier, la jugeant trop importante et particulièrement injuste envers les personnes les plus faibles de la commune. Ils auraient souhaité une réflexion partagée sur l’évolution de la fiscalité communale.
 
Le Conseil de PROXIMITÉ, en réunion le 25 août 2020 

Coronavirus | Capsules d’information 1 à 9

coronavirus rixensart 6

9 | CONSEILS AUX PERSONNES MALADES

 
Vous êtes malade? Protégez votre entourage !
  • Restez à la maison et isolez-vous au maximum : même de votre famille, même pour dormir. Refusez les visites non nécessaires et limitez les contacts physiques. N’allez pas à l’école, ni au travail, ni dans aucun lieu public. 
  • Utilisez toujours des mouchoirs en papier. Un mouchoir ne peut être utilisé qu’une seule fois et doit être jeté dans une poubelle fermée. 
  • Lorsque vous toussez ou que vous éternuez, couvrez-vous la bouche avec un mouchoir, un tissu ou le pli du coude. 
  • Lavez-vous les mains le plus souvent possible à l’eau et au savon. Lavez-les toujours après avoir toussé ou éternué et après vous être mouché.
Surveillez vos symptômes
 
Si vos symptômes s’aggravent (exemples : difficulté de respirer, fièvre très élevée), appelez votre médecin traitant. Si vous devez aller à l’hôpital, téléphonez d’abord à l’accueil et dites que vous êtes un patient de Covid-19. L’hôpital se préparera pour éviter l’exposition à d’autres personnes. 

8 | CONSEILS À L’ENTOURAGE DES PERSONNES MALADES

  • Evitez au maximum les contacts physiques avec le malade. Si possible, une seule personne doit s’en occuper.
  • Evitez que les personnes atteintes de maladies chroniques respiratoires, les personnes immunodéprimées et les personnes âgées s’occupent d’un malade.
  • Aérez les pièces de vie : ouvrez plusieurs fois par jour pendant une trentaine de minutes les fenêtres de la pièce où reste le malade.
  • Lavez-vous les mains régulièrement et évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche avec des mains non lavées.
  • Evitez de partager la vaisselle, les serviettes ou la literie avec la personne malade. Prenez vos repas séparément.
  • Désinfectez les surfaces (table, table de nuit, poignée de porte, siège de toilettes) une fois par jour avec de l’eau contenant 1% d’eau de javel (mettez une cuillère à soupe de javel dans un litre d’eau).

La durée de ces mesures est discutée avec le médecin traitant mais elles s’appliquent au moins jusqu’à la disparition des symptômes.

Source
www.info-coronavirus.be

7| ET LES MASQUES DANS TOUT CELA ? 

Le port du masque, bien que non privilégié par les instances dirigeantes du pays,  est une question de bon sens, étant donné que la contamination se fait essentiellement par les gouttelettes projetées lors de la toux, des éternuements, postillons, …

Il est donc incontournable pour toute personne se sachant atteinte des voies respiratoires (testée ou non positive au coronavirus) pour ne pas contaminer d’autres personnes, ou pour les proches d’une personne malade lorsqu’elles sont en présence de celle-ci, pour éviter d’être contaminées et devenir contaminante.

Il est prudent de le porter si on se déplace dans les transports en commun ou les lieux publics, pour se protéger d’une contamination par projection d’une autre personne peu scrupuleuse quand elle tousse, se mouche ou éternue.

Les masques en papier avec filtre (type FFP2 ou FFP3) sont une protection idéale pour ne pas inhaler le virus. Ils sont coûteux, en pénurie actuellement, ou vendus entre autre sur Internet à des prix souvent prohibitifs. Ils doivent être changés régulièrement ce qui rend ce choix onéreux.

Les masques en papier, tels les masques chirurgicaux, sont une solution acceptable bien que pas très étanches : ils protègent surtout de l’expiration du virus, mais peuvent convenir pour se protéger aussi de son inhalation. Ils doivent être changés toutes les 4 heures, ce qui les rend aussi onéreux et peu écologiques : et il faut veiller à ne pas le retourner si on le met et l’enlève, pour ne pas se contaminer soi-même. Ils sont difficiles à trouver hors des milieux hospitaliers.

Reste donc la solution du masque en tissu (utilisé efficacement en salle d’opération avant l’arrivée du matériel jetable dans les hôpitaux) : il est une protection s’il est assez épais, en coton pour ne pas favoriser la transpiration, et ainsi lavable en machine à haute température, puis repassé au fer à vapeur bien chaud pour tuer tous les microbes : il doit être changé tous les jours : il est donc recommandé d’en avoir deux par personne pour pouvoir le laver chaque soir. Si ses deux faces sont de différentes couleurs, le risque de le retourner par inadvertance est réduit par rapport au masque en papier, et ce choix est écologique et peu onéreux. Des tutoriels sont mis sur Internet pour les fabriquer si vous avez une âme de couturière : sinon, voici deux adresses où en trouver dans la région. 

Recevez tout notre soutien et à bientôt pour une nouvelle capsule d’information.

Source

www.infectiologie.com, regroupant la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF), le Collège des Universitaires de Maladies Infectueuses et Tropicales, Syndicat National des Médecins Infectiologues, Fédération Française d’Infectiologie > https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/JNI/JNI06/CP/cp7-Abiteboul.pdf

6 | QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN PORTEUR SAIN, UNE PERSONNE MALADE ET UNE PERSONNE À RISQUE ?

Un porteur sain est une personne qui a été en présence du coronavirus, souvent à son insu, le porte en et sur elle, mais a un système immunitaire efficace qui lui permet de se battre contre le virus : dès lors elle n’a aucun symptôme. MAIS elle peut transmettre le virus par ses sécrétions en éternuant sans précaution, en embrassant, en toussant sans précaution pour une raison indépendante du coronavirus, en postillonnant, en vous donnant la main, en mangeant avec votre couvert, en buvant à votre verre … Les enfants entrent souvent dans cette catégorie, car ils ont un système immunitaire très entrainé à se battre efficacement contre de nouveau virus, MAIS ils ne sont pas toujours aussi ‘entrainés’ à certains gestes d’hygiène s’ils éternuent, se mouchent, toussent ou utilisent un mouchoir … Ils se lavent peu ou mal les mains et il est plus difficile de leur faire comprendre l’importance de ces gestes d’hygiène qui deviennent capitaux en cas d’épidémie. Le porteur sain peut aussi être un porteur du virus en phase d’incubation qui ne souffre pas encore des symptômes et ne sait donc pas qu’il est malade : l’incubation est de 2 à 14 jours.

Un malade du coronavirus est une personne qui a été en présence du coronavirus, le porte en et sur elle, a un système immunitaire inefficace et dès lors a développé les symptômes décrits dans la capsule 2 (fièvre, toux, symptômes respiratoires, …). Et bien sûr, elle peut transmettre le virus au travers des gouttelettes émises en parlant, éternuant ou toussant, et ce jusqu’à 1m50, ou par sa salive ou ses mouchoirs …. Cette personne doit être vue par un médecin qui évaluera la nécessité de faire un test en laboratoire, et en attendant les résultats, elle doit rester confinée chez elle, mettre un masque dès qu’elle est en présence d’autres personnes, suivre toutes les précautions de la capsule 2 et de son médecin bien sûr.

Une personne à risque est une personne dont l’état de santé ou l’âge entrainent un système immunitaire potentiellement défaillant : elle devient donc particulièrement  sensible au virus et le risque de tomber malade est plus présent. Dans la capsule 4, la liste de ces personnes à risque a été reprise. Dans tous ces cas, les mesures de prudence maximum sont à respecter (voir la capsule 2). Il est recommandé d’éviter de se retrouver dans des lieux publics ou des rassemblements, et vivement conseillé de se laver les mains et de porter un masque sur le nez et la bouche pour se protéger des émissions de gouttelettes contaminées dès qu’on est en présence d’autres personnes.

Donc, tous les jours à l’heure actuelle,  vous risquez de croiser un porteur sain dans un magasin, au travail, dans un transport en commun ou une salle d’attente de médecin, … Si vous êtes une personne à risque vous êtes invitée à redoubler de vigilance, pour ne pas dire éviter les lieux publics. Tout porteur sain peut tomber malade, tout malade guéri peut rester un porteur asymptomatique semble-t-il, et la majorité des malades guérissent : c’est en tous les cas notre souhait. 

Recevez tout notre soutien et à bientôt pour une nouvelle capsule d’information.

Source
RTL TVI 19h, Coronavirus : Yves Van  Laethem répond à vos questions (spécialiste des maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre), 8 mars 2020

5 | QUELS GESTES ADOPTER SI VOUS PRENEZ LES TRANSPORTS EN COMMUN ?

Il est évident que les transports en commun (train, tram, bus, voiture partagée, taxi, avion, bateau, …) sont des lieux de contamination possibles, vu la proximité physique entre les personnes.  

Il faut donc vous protéger de toute source de contamination et protéger les autres, si vous êtes contaminant (‘à votre insu’ car vous pouvez être un porteur sain) ou malade. Par exemple être porteur du virus après avoir été en présence d’un malade, mais n’avoir aucun symptôme (personnel médical, conjoint ou enfant d’un malade, …).

Comment vous protéger ?

  • Portez un masque si vous en avez un, ou mettre votre écharpe ou votre foulard devant nez et bouche (ndlr. une autre capsule d’information sera consacrée aux masques de protection).
  • Portez des gants que vous ne portez à votre visage sous aucune raison : si nécessaire, enlever le gant pour vous essuyer une larme ou calmer une démangeaison du visage, la contamination se faisant par les muqueuses de la bouche, des yeux, et du nez.
  • Restez à distance de toute personne toussant, éternuant… ou lui tourner le dos.
  • Dès que vous quittez le transport en commun, lavez-vous les mains ou passez-les dans une solution désinfectante (hydro alcoolique).

Comment éviter de contaminer les autres si vous êtes malade ?

  • Evitez de vous déplacer : restez confiné à la maison (sous certificat médical si nécessaire). Mieux vaut prendre un jour de congé de trop que de contaminer tout un entourage, et ce avant l’avis du médecin.
  • Si vous devez vraiment vous déplacer, portez un masque si vous en avez un, ou mettez votre écharpe ou votre foulard devant nez et bouche. 
  • Tentez de vous isoler des autres personnes et évitez de parler à moins de 1m50 d’une personne (dont le chauffeur du transport en commun).
  • Ne serrez la main et n’embrassez personne. Evitez tout contact physique.
  • Toussez ou éternuez dans votre masque, le pli de votre coude ou le revers de votre veste.
  • Mouchez-vous dans un mouchoir en papier que vous jetterez dès votre arrivée.
  • Dès votre sortie du transport en commun, lavez-vous les mains avec une solution hydro alcoolique, ou du savon durant 40 à 60 secondes, et maintenez au maximum les consignes ci-dessus si vous vous retrouvez avec des collègues, amis, élèves… Mais le mieux reste l’isolement à la maison.

4 | QUELLES SONT LES PERSONNES DEVANT ÊTRE PARTICULIÈREMENT ATTENTIVES À NE PAS ÊTRE CONTAMINÉES PAR LE CORONAVIRUS

Le coronavirus est 2,5 fois plus transmissible que la grippe : dès lors, tout le monde est susceptible d’être contaminé, mais certaines personnes doivent être particulièrement attentives car non seulement elles seront, comme tout un chacun contaminées, mais risquent plus que d’autres de faire la maladie avec des conséquences graves. 

Les personnes de plus de 65 ans sont plus à risque d’être malades du coronavirus et plus spécifiquement si elles sont déjà atteintes d’une maladie cardio-respiratoire chronique, ou sont fumeuses.

De même que les personnes dont l’immunité est déjà fragilisée par une maladie chronique, telles :

  • les diabétiques,
  • les personnes cancéreuses et plus spécifiquement celles ayant vécu une chirurgie lourde ou une chimiothérapie, ou celles dont le traitement est en cours, y compris les cancers du sang.
  • les insuffisants rénaux ou personnes dialysées,
  • les personnes greffées que l’on maintient en immunité basse pour éviter les rejets,
  • les personnes souffrant de maladies chroniques ou rares  immunodéprimées.

Les femmes enceintes.

Les enfants de moins de 6 mois, car  l’immunité n’est pas encore acquise.

Il est remarqué que les enfants et les jeunes de moins de 18 ans, même s’ils sont porteurs de la maladie, n’en sont pas ‘gravement’ affectés. Mais il faut les considérer comme porteurs du virus et donc contaminants.

Dans tous ces cas, les mesures de prudence maximum sont à respecter : voir la capsule 2. Il  est même recommandé d’éviter de se retrouver dans des lieux publics ou des rassemblements, et de porter un masque sur le nez et la bouche pour se protéger des émissions de gouttelettes contaminées.

En cas d’inquiétude, revenir aux conseils de la capsule n°3 indiquant qui contacter.

Source
Sciensano (Epidémiologie des maladies infectieuses), Conseils patients hygiëne, 6 mars 2020 (Sciensano est agréée comme organisme de recherche par la Politique scientifique fédérale et peut ainsi délivrer des visas scientifiques)

3 | COMMENT CONTACTER A RIXENSART UN MEDECIN SI VOUS ÊTES INQUIET QUANT A UNE EVENTUELLE CONTAMINATION AU CORONAVIRUS ?

Le médecin à contacter par téléphone en premier lieu est votre médecin de famille ou médecin généraliste : il faut l’informer de vos inquiétudes et suivre ses instructions. 

Si vous n’avez pas de médecin de famille, ou si il n’est pas joignable, en semaine vous pouvez entrer en contact téléphonique avec un généraliste d’une liste que vous retrouverez dans les pages jaunes du bottin, dans le guide local de Rixensart (Atout-commerces à la rubrique ‘Médecins’), ou sur le site de l’Association des Médecins généralistes de Lasne, La Hulpe et Rixensart (http://www.amege-lahurix.be/#contenttop).

Votre généraliste vous aura informé qui contacter la nuit ou le week-end car ils ne sont plus d’office de garde. Si ce n’est pas le cas voici les informations.

Pour le coronavirus, téléphonez au 1733.

Pour tout autre cas que le coronavirus, la garde de médecine générale est assurée le week-end (à partir de 19h le vendredi soir, jusqu’à 8h le lundi matin) et jours fériés (à partir de 19 h la veille) au poste médical de garde le plus proche de Rixensart, à savoir 11i Avenue Einstein, à Louvain La Neuve. Tout se fait sur rendez-vous au numéro 02 38 50 500. Informez bien le standardiste de votre suspicion de coronavirus, pour qu’il puisse vous envoyer un médecin à domicile ou vous informer de la procédure à suivre.

Afin d’éviter la propagation du virus dans les salles d’attente, ne vous rendez pas à ce poste de garde régional sans avoir reçu de rendez-vous, ni aux services des urgences tel celui de la Clinique Saint Pierre, excepté si vos symptômes devaient rapidement s’aggraver. 

Source
Association des Médecins Généralistes de Lasne, La Hulpe et Rixensart


2 | QUELS SONT LES PREMIERS SYMPTÔMES DU CORONAVIRUS QUI DOIVENT VOUS ALERTER ?

Etat grippal (courbatures, céphalées, fatigue…), fièvre, toux, éternuements fréquents, difficultés respiratoires sont les premiers symptômes qui doivent vous alerter et vous inciter à mettre en route une procédure minimale de précautions :

  • Restez chez vous pour éviter de disséminer le virus.
  • N’embrassez plus votre conjoint, vos enfants ou toute personne vivant sous votre toit.
  • Mettez un masque pour éviter de contaminer les autres. En attendant d’en avoir un (sources dont nous vous informerons dans une autre capsule car les pharmacies sont en rupture de stock), mettez une écharpe ou un foulard autour de votre bouche et nez. La transmission se fait par les gouttelettes émises en parlant, éternuant ou toussant, et ce jusqu’à 1m50.
  • Toussez et éternuez dans un mouchoir en papier et jetez-le. (Si vous utilisez des mouchoirs en tissu, ce qui dans ce cas-ci est moins prudent, enfermez-le dans un sac en plastic dans votre poche et lavez le tous les jours au moins à 60 degrés et encore mieux, repassez le avec un fer très chaud).
  • Lavez-vous les mains aussi souvent que nécessaire au savon durant 40 à 60 secondes et certainement après avoir éternué, toussé ou vous être mouché.
  • Contactez votre médecin traitant en l’informant de vos doutes au sujet du coronavirus, et suivez ses consignes orales ou indiquées sur son répondeur.
  • Si vous n’avez pas de médecin traitant ou que vous cherchez un médecin durant le week-end ou jour férié, lisez la capsule n° 3.

Source
Sciensano (Epidémiologie des maladies infectieuses), Conseils patients hygiëne, 18 février 2020 (Sciensano est agréée comme organisme de recherche par la Politique scientifique fédérale et peut ainsi délivrer des visas scientifiques)


1 | QU’EST-CE LE CORONAVIRUS ?

Les coronavirus forment une grande famille de virus qui peuvent être asymptomatiques (porteurs sains) ou provoquer des manifestations allant du simple rhume à des maladies plus graves tels que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Le COVID-19 est une nouvelle souche de coronavirus.

Les signes courants d’infection sont l’état grippal, la fièvre, la toux, l’essoufflement et la dyspnée (difficulté respiratoire ou sensation de manque d’air). Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort. Les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques existantes (respiratoires, diabètes, cancers, immunodépression, insuffisance rénale…) semblent être plus vulnérables aux symptômes graves.

Les recommandations standard pour prévenir la propagation du virus comprennent le lavage régulier des mains, le fait de se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on tousse et éternue et une cuisson complète du poisson, de la viande et des œufs. Il faut éviter les contacts étroits avec toute personne présentant des symptômes de maladie respiratoire tels que la toux et les éternuements ou vivant à proximité d’une personne infectée (porteur sain).

Pour toute question, appelez le 0800/14689

Sources
Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
Information officielle belge sur le coronavirus > https://www.info-coronavirus.be/fr/

Coronavirus : PROXIMITÉ ne reste pas les bras croisés

Coronavirus Rixensart

Tous les niveaux de pouvoir en Europe, en Belgique, en Wallonie, à Rixensart se mobilisent (ou le devraient) afin de contrecarrer la progression du Covid-19 ou Coronavirus. La réussite de leur opération dépend du degré de confiance qu’ils engendrent.  

Certes, Rixensart n’a pas de centre hospitalier, mais compte un grand nombre de médecins de famille, infirmier(ière)s à domicile, officines et thérapeutes dévoués … tous se trouvant en première ligne. PROXIMITÉ s’étonne qu’à ce jour, les responsables rixensartois se contentent de relayer via le site de la Commune les mesures de précaution avancées par nos gouvernants pour éviter la propagation.  

Pourtant, il y a des choses à prévoir, à coordonner, à mettre en place. A commencer par la vérification et l’éventuelle mise en oeuvre du Plan d’urgence de la Commune de Rixensart afin de protéger au mieux notre secteur médical de première ligne.

En attendant, PROXIMITÉ prend les devants et, s’appuyant sur l’expertise de nos membres issus du secteur médical, a constitué une cellule de citoyennes et citoyens bénévoles, prête à créer une dynamique locale en développant une plateforme rixensartoise d’information tout public consacrée exclusivement au Coronavirus (via les Carnets de Proximité). Notre premier objectif : produire et éditer rapidement des capsules d’information simples, brèves et thématiques autour de la problématique du Covid-19 à Rixensart.

Vous pouvez participer à cette initiative, en relayant l’information aussi largement que possible via vos contacts ou réseaux sociaux, sans oublier les personnes proches ou voisines non connectées à Internet et en nous communiquant toute suggestion créative ou question.


Sources
Commune de Rixensart, Coronavirus/Covid-19, mesures de précautions pour éviter la propagation
Proximité : écoute, action et transparence > https://proximiterixensart.be

Le règlement du Rixensart Info, une nouvelle fois bafoué

Liberté d'expression RixensartNous le répéterons sans relâche : « L’exemple doit venir d’en haut ». Un vrai leader politique assume ses erreurs et la responsabilité de son équipe.

Et pourtant … dans la tribune réservée aux Conseillers communaux, l’article co-écrit par les groupes ECOLO, PROXIMITÉ et DÉFI a été commenté directement par le Collège (voir page 13 du Rixensart Info n° 301). C’est inédit dans l’histoire du bulletin communal. Jamais, jusqu’au 7 février 2020, un(e) bourgmestre n’était intervenu(e) pour commenter (1) dans la foulée un article écrit par un conseiller communal, encore moins quand il s’agit d’un article commun des trois groupes de l’opposition.

En effet, les ‘Précisions du Collège’ ont été publiées dans le dos de 10 conseillers communaux, car elles n’ont pas été présentées au préalable au Comité d’Accompagnement du Rixensart Info, ce qui est également contraire au règlement. Comme le droit de réponse n’est pas prévu dans le règlement, l’Art. Q prescrit : « Tout ce qui n’est pas prévu par le présent règlement est de la compétence du comité d’accompagnement du Rixensart Info ».

PROXIMITÉ continuera à insister pour qu’en matière de communication, le règlement soit respecté, également par la Bourgmestre, (2) et que le droit à la liberté d’expression d’un mandataire soit restauré (3).

Etienne DUBUISSON et Eric de SÉJOURNET


  1. La Bourgmestre oublie que la majorité rixensartoise avait annoncé le 12 décembre 2019 sur les ondes de TVCOM procéder à un ajustement fiscal sur le revenu cadastral nouvelles, soit 6 jours avant le vote du Conseil communal.  PROXIMITÉ l’avait signalé en séance du Conseil communal …  le Collège ne peut donc l’ignorer. Et là … la Bourgmestre ne peut incriminer son imprimeur.
  2. La Bourgmestre admet ne pas respecter (4) le règlement régissant le Rixensart Info. Son éditorial est une nouvelle fois paru le 7 février 2020 dans le Rixensart Info n° 301 … sans avoir été soumis au Comité d’Accompagnement.
  3. Voir nos précédentes éditions du 7 novembre 2019, 6 et 20 décembre 2019 (Carnets de Proximité)
  4. Réponse du Collège de la Bourgmestre et des Échevins du 3 janvier 2020 à la question écrite de PROXIMITÉ du 19 décembre 2019

Budget 2020, voté majorité contre opposition

Budget 2020 Rixensart cdp


Les trois élus de PROXIMITÉ n’ont pas voté le budget 2020. 

En effet, il est particulièrement difficile de voter un budget pour une réorganisation de l’administration sans connaître de quoi celle-ci sera faite et sans en avoir évalué les besoins financiers.  

PROXIMITÉ ne peut accepter ce budget 2020 sachant qu’il prévoit près d’un million d’euros pour des travaux pharaoniques rue de La Hulpe, qui s’éloignent du projet initial qui est la ‘sécurisation de l’école de Rosières’. Qui plus est, ce dossier évolue sans que le Conseil communal soit tenu au courant. 

Enfin, sur le plan déontologique, il n’est absolument pas acceptable que des déclarations soient faites à la presse (TV Com du 11 décembre 2019) au sujet d’un dossier tel que le budget avant même de le remettre aux élus communaux, avant de le passer en Commission Voies et Moyens (lire Finances), avant de le présenter au Conseil communal et avant de le voter en Conseil. 

Fait sans précédent, il n’est pas normal non plus de publier de telles décisions dans le Rixensart Info avant même de les avoir votées en Conseil. En effet, le 300e numéro du Rixensart Info nous est parvenu le jeudi 19 décembre dans la matinée … quelques heures avant le Conseil communal du même jour.

Cette attitude du Collège prouve le manque de transparence et le manque de respect du ‘Code de la démocratie locale et de la décentralisation’ dont il fait preuve vis-à-vis du Conseil communal. 

L’intervention de PROXIMITÉ a été suivie d’un mutisme déconcertant, aussi bien de la part de la bourgmestre que depuis les bancs de la majorité NAP/MR et Solidarix.

Thierry BENNERT, Claude ROMAL, Etienne DUBUISSON

(1) budget ordinaire : dépenses et recettes récurrentes, qui reviennent tous les ans et sont incontournables pour le fonctionnement de la commune. Le remboursement en capital et en intérêts de la dette ainsi que les frais financiers y sont inscrits également.

Votes du 19 décembre 2019 | OUI : 14 NAP/MR, 3 Solidarix | NON : 3 Proximité et 1 Défi | ABSTENTION : 6 Ecolo

(2) budget extraordinaire : dépenses et recettes (exemple : subventions) exceptionnelles qui concernent les investissements (gros travaux de réparation de bâtiments ou de voiries, les achats d’immeubles, …).
Votes du 19 décembre 2019 | OUI : 14 NAP/MR, 3 Solidarix | NON : 6 Ecolo, 3 Proximité et 1 Défi

Achat groupé d’énergie : nos doutes

e9520-133688013

« Participer à un achat groupé dans le secteur de l’énergie NE constitue PAS une garantie de faire une bonne affaire« . C’était l’une des conclusions d’une étude de la CREG, le régulateur fédéral du secteur, publiée fin 2018.

La commune de Rixensart organise actuellement avec Wikipower-Mega un achat groupé d’énergie. Lors du Conseil communal du 19 décembre 2019, PROXIMITÉ a interpellé le Collège (NAP/MR et SOLIDARIX) et attend le rapport circonstancié de la commune établi avec l’aide d’un huissier de justice permettant de sélectionner le fournisseur Mega dans le cadre de cet achat groupé d’énergie. Qui plus est, les ‘explications’ données ne nous satisfont pas et nos doutes subsistent. Aussi, Thierry Bennert a-t-il introduit le lendemain la question écrite de conseiller (1) ci-après, qui a été adressée au Collège des Bourgmestre et Echevins. 

PROXIMITÉ recommande aux citoyens de contrôler leur consommation, d’utiliser de préférence de l’énergie ‘verte’ et de s’assurer qu’ils bénéficient de tarifs vraiment favorables. Pour ce faire, utilisez les comparateurs disponibles sur Internet : www.comparateur-energie.be de la Creg ou www.monenergie.be.

*

Madame la Bourgmestre,
Madame et Messieurs les Echevins,

Nous vous remercions pour les informations reçues lors du conseil communal de ce 19 décembre 2019. Elles faisaient suite à des interpellations émanant d’habitants de Rixensart qui nous signalaient avoir reçu une offre d’achat groupé pour contracter avec le fournisseur ‘Mega’. Ces personnes nous indiquaient toutefois obtenir des offres plus favorables en utilisant les comparateurs officiels disponibles sur Internet (comparateur-energie.be de la Creg ou monenergie.be).

Nous mettons en doute l’objectivité de la procédure et le support manifeste de la commune à cette opération commerciale. 

Comme convenu en Conseil Communal, nous attendons votre rapport circonstancié établi avec l’aide d’un huissier de justice permettant de sélectionner le fournisseur Méga dans le cadre de cet achat groupé d’énergie.

QUESTIONS DE CONSEILLER (1)

  1. Qui a financé les envois postaux ‘toutes boîtes’ dont celui reçu par près de 11.000 ménages rixensartois ce 18 décembre 2019 ? Ce dernier toutes boîtes est un courrier à l’entête de la commune de Rixensart et est signé par les Bourgmestre, Echevine de l’Energie et Directeur général de Rixensart. Au verso, une indication commerciale vante de manière incomplète l’offre de Rixensart Wikipower – Méga. Celle-ci ne semblait pas connu des autorités communales.
  2. Le site internet www.rixensart-energie.be a-t-il été développé sans intervention humaine ou financière des services communaux de la commune de Rixensart ?
  3. Quels sont les accords passés entre la commune de Rixensart et Wikipower – Mega concernant l’utilisation des logos, documents officiels et signatures des membres du Collège de la Commune de Rixensart ?

Thierry BENNERT


(1) Moniteur belge du 26 avril 2012, Code de la démocratie locale et de la décentralisation
(2) Photo © Eric de Séjournet

Rixensart Info | Questions de conseiller

RI 300 299 294

Au Collège des Bourgmestre et Echevins,

Pour la troisième fois depuis les élections d’octobre 2018, des articles émanant des groupes ECOLO et PROXIMITÉ, – tous deux faisant partie de la minorité (lire opposition), ont été refusés à la publication dans le Rixensart Info.

(1) Premier article refusé : Article proposé par ÉCOLO pour le Rixensart Info 294 de décembre 2018
(2) Deuxième article refusé : Article proposé par PROXIMITÉ (Michel Coenraets) pour le Rixensart Info 299 du 25 octobre 2019
(3) Troisième article refusé : Article proposé par PROXIMITÉ (Etienne Dubuisson) pour le Rixensart Info 300 du 20 décembre 2019.

« Le ‘Rixensart Info’ est un périodique officiel d’information communale édité par le Collège communal et dont l’éditeur responsable est l’Echevin de l’Information » (cfr. Règlement du Rixensart Info art. A). Après les élections d’octobre 2018, c’est Madame Patricia Lebon, bourgmestre de Rixensart, qui a repris l’information dans ses attributions.

L’accès aux colonnes du ‘Rixensart Info’ est organisé par le règlement » (cfr RRI art. A), voté le 29 août 2007, par 17 voix favorables et 9 abstentions.  Il prévoit la publication des avis émanant des Conseillers communaux (cfr. RRI art. A) et des textes qui n’engagent que leur auteur.

Le Comité d’Accompagnement du Rixensart Info a pour mission de faire respecter le règlement (cfr. RRI art. P), notamment de faire respecter l’égalité des différents groupements et associations de Rixensart, celle des groupes politiques représentés au sein du Conseil communal et le droit des citoyens à une information libre, large et véridique sur tout ce qui touche leur Commune (cfr RRI art. A).

Ce règlement organise séparément les types de messages trouvant – suivant disponibilité – leur place dans le « Rixensart Info », dont l’éditorial (cfr. RRI art. A), qui est réservé aux informations que le Collège communal souhaite mettre en avant (cfr. RRI art. C). En réalité, l’éditorial est actuellement toujours signé par la Bourgmestre et est souvent accompagné d’une photo personnelle. 

QUESTIONS ÉCRITES DE CONSEILLER COMMUNAL (1)(2)

  1. Je n’ai reçu à ce jour aucune justification officielle du refus du Comité d’Accompagnement du Rixensart Info concernant la publication de mon article « Entraves à la communication » dans le Rixensart Info 300.

A. Quelles sont dès lors les raisons détaillées et précises de ce refus sachant qu’il s’agit d’une information d’intérêt communal qui relate l’avis d’un Conseiller communal et des faits véridiques ?

B. Quels sont les passages considérés comme ‘trop polémiques’ et comment les justifiez-vous comme étant trop polémiques ?

2. D’autre part, suivant le règlement régissant le Rixensart Info, l’éditorial, « réservé aux informations que le Collège communal souhaite mettre en avant » est actuellement devenu une tribune apparemment réservée au Bourgmestre. Au même titre que toutes les informations du Collège, il devrait être présenté au Comité d’Accompagnement du Rixensart Info. Pourquoi la Bourgmestre ne respecte-t-elle pas cette disposition du règlement ?

Etienne DUBUISSON

Suivi du dossier

3 janvier 2020 | Rixensart Info > réponse du Collège des Bourgmestre et Echevins


(1) Moniteur belge du 26 avril 2012, Code de la démocratie locale et de la décentralisation
(2) DUBUISSON Etienne, Question écrite – Rixensart Info, 19 décembre 2019

Conteneurs à puce : « grosse pagaille »

Atervinning20150715Par Patrik Nylin — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https:::commons.wikimedia.org:w:index.php?curid=41674092

Depuis le 29 novembre, les réunions d’information organisées par la majorité NAP/MR et SOLIDARIX et l’Administration communale à propos du nouveau concept des « conteneurs à puce » se succèdent à un rythme soutenu. Les autorités ont rencontré quelques difficultés provoquant l’ire de nombreux habitants. Les interventions ou présences de la police, les multiples réactions et interrogations des habitants ne peuvent nous laisser indifférents. 

Qui plus est, des médias, tels que La Dernière Heure du 7 décembre 2019, La Libre Belgique du 9 décembre 2019 et L’Avenir du 10 décembre, ont relaté les incidents survenus durant la séance d’information du 5 décembre dans la Maison communale de Rixensart. Avec des titres tels que « grosse pagaille » ou « la police a dû intervenir », les retombées médiatiques sont néfastes pour l’image de notre commune

Quant aux réseaux sociaux (Facebook), ils regorgent de réactions négatives des habitants … du jamais vu à Rixensart. Il suffit de se connecter sur « T’es un vrai Rixensartois si … » pour s’en rendre compte.

Aussi, PROXIMITÉ interpellera-t-il la Bourgmestre et le Collège lors du Conseil communal du 19 décembre prochain afin de connaître les tenants et aboutissants de cette désastreuse campagne d’information et demandera que le Collège éclaire le Conseil communal sur ce qui s’est passé.

Rétroactes

Pour rappel, le 28 août 2019, PROXIMITÉ s’est abstenu de voter la ratification des cahiers spéciaux des charges proposés par l’Intercommunale Brabant wallon (InBW) pour la collecte des déchets ménagers et FFOM (Fraction Fermentescible des Ordures Ménagères) en conteneurs à puce, et encombrants, de la fourniture et la livraison des conteneurs à puce, … en d’autres termes PROXIMITÉ s’est abstenu de voter la mise en exécution du programme « conteneurs à puce ». Qui plus est, à la question posée par PROXIMITÉ si la décision de passer au système des conteneurs à puce était réversible, le Collège répondit le 28 août 2019 que c’était irréversible. Dans un commentaire, PROXIMITÉ a regretté l’absence de consultation des habitants, la précipitation de la décision communale et l’irréversibilité de la décision.

Et lors du Conseil communal du 23 octobre 2019, PROXIMITÉ a voté négativement, en précisant que les décisions prises en Conseil communal du 22 mai 2019, n’étaient pas réalisées, à savoir que le passage aux conteneurs à puces ne devait générer que peu ou pas de majoration des coûts par personne/par an (suivant les estimations de l’InBW). S’ajoutait encore l’absence d’examen par le service environnement, par l’agent constatateur et par les services des travaux et mobilité des demandes de dérogations au système de conteneurs à puces pour raison d’exiguïté de la voirie, logements concentrés ou inadaptés et d’y apporter une solution au cas par cas.

Le 10 décembre 2019, Thierry Bennert (conseiller communal PROXIMITÉ) a rencontré des mandataires d’Ottignies, de Nivelles et de Chaumont-Gistoux. Le bourgmestre de Nivelles expliquait notamment que « les manipulations de conteneurs à puces ralentissaient significativement la circulation dans les centres urbains ». Il évoquait aussi « le problème de sécurité des habitations lorsque le conteneur reste présent jusqu’à une heure tardive de la journée » (signe que la maison est vide) …

Thierry BENNERT, Etienne DUBUISSON et Eric de SÉJOURNET


PHOTO | NYLIN Patrick, Atervinning 20150715 CC BY-SA 4.0, in Wikipedia

Entraves à la communication | Clap, troisième !

Entraves à la communication | Clap troisième 12.2019

Le groupe PROXIMITÉ est une nouvelle fois empêché de s’exprimer à travers le Rixensart Info. L’article proposé par Etienne DUBUISSON (conseiller communal) au Comité d’Accompagnement du bulletin d’information communal fut rejeté le 2 décembre … « trop polémique » selon le comité :

3 NON : Christophe Hanin (échevin NAP/MR), qui remplaçait Patricia Lebon (bourgmestre NAP/MR), Geneviève Ernaelsteen (déléguée NAP/MR) et Christian Chatelle (conseiller communal DÉFI)

2 OUI : Eric Bamps (délégué ECOLO) et Arnold Heyvaert (délégué PROXIMITÉ)

Dans une question écrite adressée le 23 octobre dernier au Collège des Bourgmestre et Echevins, Michel Coenraets s’était déjà insurgé sur la restriction qui lui fut imposée précédemment (voir Carnets de Proximité du 8 novembre 2019).

PROXIMITÉ répète que la responsabilité d’un écrit à caractère politique incombe à l’auteur et qu’il y a lieu de respecter les lecteurs et leur capacité à se forger une opinion. Notre groupe regrette que des partis politiques puissent ainsi empêcher ainsi des élus d’autres groupes démocratiques de s’exprimer librement à travers un organe de communication financé par tous les contribuables.

Le Conseil de PROXIMITÉ se réunira le jeudi 12 décembre prochain pour en débattre et décider des actions à prendre.

Etienne DUBUISSON, Eric de SÉJOURNET et Arnold HEYVAERT

Antécédents

Questions à propos de la libre expression d’un mandataire public

Rixensart Info octobre 2019 (haut relief Charleroi Darville Université du travailDe Michel Coenraets (PROXIMITÉ) au Collège des Bourgmestre et Échevins de la Commune de Rixensart :

Madame la Bourgmestre,
Madame et Messieurs les Echevins,

Question écrite : Libre expression d’un mandataire public

Le 3 octobre dernier, j’ai fait parvenir à la Commune de Rixensart, un article destiné à être édité dans la Tribune des Conseillers du Rixensart lnfo 299 du 25 octobre prochain (voir 20191003 Michel Coenraets RixInfo 299 25 octobre 2019).

Le 7 octobre, votre Service Communication m’a fait savoir par courriel que mon article avait été lu avec attention le 4 octobre 2019 par le Comité d’Accompagnement du Rixensart Info et que ce dernier avait décidé à la majorité que mon article ne serait pas publié. Je m’étonne de cette décision prise par un comité à l’égard d’un mandataire communal s’exprimant dans le cadre de son mandat. Je m’étonne aussi que l’information me soit parvenue par la voie de l’Administration communale, alors que le refus revêt un caractère essentiellement politique. Qui plus est, aucune justification de la décision ne m’a été officiellement communiquée.

Empêcher un mandataire communal de s’exprimer librement via un média communal, qui plus est, financé par tous les contribuables, suscite de nombreuses questions. Aussi, je vous remercie de bien vouloir répondre aux questions ci-après :

1. Le Collège partage-t-il la décision prise le octobre 2019 par le Comité d’Accompagnement du Rixensart Info empêchant un élu de s’exprimer librement dans le journal communal ?

2. Le Collège est-il d’accord avec le fait que la responsabilité d’un écrit à caractère politique incombe à l’auteur ?

3. Le Collège est-il d’accord qu’il y a lieu de respecter les lecteurs et leur capacité à se forger une opinion ?

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de recevoir, Madame la Bourgmestre, Madame et Messieurs les Echevins, l’assurance de mes meilleurs sentiments.

Michel COENRAETS
23 octobre 2019

Suivi du dossier

8 novembre 2018 | Rixensart Info et la libre expression d’un mandataire public > réponse du Collège des Bourgmestre et Echevins

Entraves à la communication

Entravé

Soumis à l’approbation du Comité d’Accompagnement du Rixensart Info, l’article présenté pour publication dans la ‘Tribune des Conseillers’ (1) par Michel Coenraets, ancien sénateur, ancien bourgmestre, actuel conseiller communal de PROXIMITÉ, a été rejeté le 4 octobre dernier au niveau communal.

  • 3 NON : la bourgmestre (NAP/MR), les délégués NAP/MR et DÉFI
  • 2 OUI : les délégués ECOLO et PROXIMITÉ

Deux raisons furent invoquées par les votants contre la publication dudit article : son caractère ‘polémique’ et ‘électoral’.

ECOLO vota en faveur, tout en soulignant la dureté des propos tenus, mais ne voyant aucune objection à la publication de l’article et défendant la liberté d’expression d’un mandataire.

De même, PROXIMITÉ défendit la liberté d’expression d’un élu, précisant que la responsabilité de l’écrit incombe à l’auteur.

Signalons, que c’est la deuxième fois durant cette législature qu’un article d’un mandataire communal est refusé, la ‘Tribune des conseillers’ ayant été fermée en décembre 2018 au groupe ECOLO … parce que « l’article pourrait susciter la polémique » (2). Ces entraves répétées à la liberté d’expression d’un mandataire n’augurent rien de bon. Ce sont autant de signaux de faiblesse.

Respectons les lecteurs et leur capacité à se forger une opinion. Entraver un parti politique citoyen, c’est entraver la démocratie et le citoyen.

Pour le Conseil de Proximité du 9 octobre 2019 :

Thierry BENNERT, conseiller communal, délégué à la commission des ‘Voies et Moyens’ (lire Finances), délégué au groupe de travail Poirier Dieu, représentant à l’Intercommunale pure de financement du Brabant wallon scrl (IPFBW)
Sophie BRYNART, observatrice à l’asbl Rixenfant
Michel COENRAETS, conseiller communal
Eric de SÉJOURNET, coprésident de Proximité et chargé de la communication, délégué au groupe de travail zoom Urbanisme, délégué au groupe de travail Toponymie
Etienne DUBUISSON, coprésident de Proximité, conseiller communal, délégué à la commission ‘Cadre de vie’, conseiller de la Zone de Police Rixensart-Lasne-La Hulpe, délégué Révision du règlement d’ordre d’intérieur du Conseil communal
Damien GILON, délégué à la commission consultative d’Aménagement du Territoire et de Mobilité (CCATM), délégué au Tennis Club communal du Bosquet
Sophie HAUTAIN-NÉLIS, membre de Proximité
Micheline MARION-LEKIME, ancienne conseillère de l’action sociale (CPAS)
Philippe MARION, membre de Proximité
Joël MICHIELS, délégué au groupe de travail Déchets – Propreté
Claude ROMAL, 1er suppléant au Conseil communal, administrateur de la Maison des Jeunes et de la Culture, délégué au groupe de travail Mobilité, chargé des relations publiques de Proximité
Anne THIRION-THIRY, conseillère de l’action sociale (CPAS)


(1) Article proposé par Michel Coenraets pour le Rixensart Info 299 du 25 octobre 2019
(2) ECOLO, Ensemble et grâce à vous, pour défendre la transition écologique à Rixensart.

 

Guide des Ainés : évaluation, dépenses ?

Guide

Dès la mi 2016, le Conseil Consultatif Communal des Aînés (CCCA) plancha sur l’élaboration d’une brochure comprenant tous les renseignements utiles aux seniors selon un classement précis. L’ouvrage ambitionna de donner des infos utiles sur différents sujets intéressant les seniors et leur entourage, outre les références signalétiques des multiples prestataires de services. Il était prévu que le guide soit, édité par un imprimeur compétent désigné par le Conseil communal après marché public et distribué dans tout Rixensart (cfr Rapport annuel 2016 du CCCA).

Dans l’éditorial de ce guide, la Bourgmestre et ‘le Président du CPAS en charge des Aînés’ écrivirent que l’un des objectifs du CCCA concerne l’amélioration de la « communication » vers les séniors (et leurs proches) et que ce guide ne manquera pas de s’enrichir au fil de ses prochaines éditions.

In fine, le « Guide des Aînés Rixensart 2018 » fut finalisé, et distribué au début de juillet 2018, soit environ 11000 exemplaires toutes boîtes (cfr Rapport annuel 2018 du Conseil Consultatif Communal des Aînés). Il est toujours consultable, – avec les publicités payantes, sur le site internet de la commune : http://www.rixensart.be/wp-content/uploads/2018/08/Guide-des-Aines-2018.pdf

QUESTIONS ECRITES DE CONSEILLER (1)

  1. Quelle est l’évaluation faite par le Collège des retombées de cette action de communication et quelles furent les réactions des aînés à propos de ce guide ?
  2. Quel fut le tarif demandé pour les encarts publicitaires dans la version toutes-boîtes du Guide des Aînés 2018 ? Ces montants ont-ils couvert les frais d’impression et de distribution ?
  3. Quel fut/est le tarif demandé pour les encarts publicitaires dans la version électronique du Guide des Aînés, cliquable sur le site officiel Internet de la Commune de Rixensart : www.rixensart.be ?

Etienne DUBUISSON

Suivi du dossier

18 juillet 2019 | Guide des Aînés, édité par la Conseil Consultatif communal des Aînés > réponse du Collège des Bourgmestre et Echevins


(1) Moniteur belge du 26 avril 2012, Code de la démocratie locale et de la décentralisation

Nos aînés présentent leur rapport

3436f-123671676

Le Conseil communal a procédé au renouvellement du Conseil Consultatif Communal des Ainés (CCCA), outil de concertation cher à PROXIMITÉ qui avait lancé l’idée en août 2013 (1)(2).

Pour rappel, la mission du CCCA est d’examiner la situation des aînés d’un point de vue moral, matériel et culturel, contribuer à valoriser les aînés en leur donnant l’occasion de participer activement à la vie communale, leur fournir l’occasion d’exprimer leurs opinions, besoins et préoccupations, leur offrir aussi l’opportunité de se rencontrer dans un esprit convivial et constructif, guider le Conseil communal sur les questions relatives aux politiques et programmes en faveur des aînés.

Les conseillers communaux ont également approuvé le rapport annuel 2018 de nos Aînés.  Introuvable sur le site communal (3), PROXIMITÉ vous fait part des lignes de force de ce rapport :

  1. Enquête publique auprès des aînés de Rixensart | Réalisée en 2016, environ 1800 réponses sont parvenues au CCCA, dont la moitié a été dépouillée. Ceci retarde le projet de rapport final.
  2. Vote des aînés et des PMR | A la demande du CCCA, deux bureaux de vote ont été installés à la Maison de repos du Val du Héron. Des facilités pour les PMR ont également été prévues dans les différents bureaux de vote.
  3. Mobilité | Le CCCA regrette qu’aucune suite n’ait été donnée à ses recommandations, notamment au sujet des trottoirs.
  4. Information | Le ‘Guide des Aînés Rixensart 2018′ a été distribué au début de juillet 2018, soit environ 11000 exemplaires toutes boîtes. Il est consultable sur le site internet de la commune.
  5. Ateliers de formation aux nouvelles technologies | L’initiation aux nouvelles technologies au profit des aînés de notre commune s’est poursuivie. En 2018, il y a eu 3 classes smartphones/tablettes et 2 classes PC portables pour un total de 58 participants.

Quant aux dossiers et projets soumis par les autorités communales pour avis du CCCA, le rapport indique « néant ».

Quid de l’avenir ? « La commune analysera les besoins de nos seniors et adaptera l’action communale en leur faveur ». C’est ce qu’indique la nouvelle Déclaration de politique communale, qui devrait produire ses effets à l’horizon 2024. Concrètement, la commune de Rixensart « souhaite soutenir la poursuite du développement des structures d’accueil et d’hébergement des aînés (passant notamment par l’extension du centre de jour et de soins, l’augmentation de l’offre des lits de court séjour, l’adaptation des locaux aux besoins et difficultés des seniors); la promotion des services (ex : aides familiales, repas à domicile, …) et des activités culturelles ou sportives à destination des seniors pour leur permettre une autonomie prolongée avec un maintien à domicile des personnes; la mise en place d’un plan d’action communal en s’appuyant sur les avis du Conseil Consultatif Communal des Aînés (CCCA) au départ d’axes prioritaires ou de certaines problématiques (ex : mobilité, logement, transition technologique, …) ».

Eric de SÉJOURNET



(1) de SÉJOURNET Eric, Les aînés sont-ils consultés ?, 5 septembre 2013
(2) de SÉJOURNET Eric, « Les idées sont faites pour être semées », 13 avril 2016
(3) la date du 16 mai 2019 (4)
(4) un hyperlien vers le rapport 2018 du CCCA sera inséré dans les Carnets de Proximité dès que la commune l’aura édité.

Quelle communication pendant la période électorale ?

Depuis ce 14 juillet, la Belgique est entrée dans la période électorale, celle notamment des élections communales. C’est également le début de la période de dépenses électorales. PROXIMITÉ y consacrera un article plus tard.

En matière de communication, les candidats et/ou partis sont tenus à respecter quelques règles (1) … que le Conseil communal de Rixensart a déjà votées le 20 juin 2018 (cliquez sur ‘Ordonnance de Police – Affichage électoral’), document que la commune n’a toutefois pas encore publié sur son site Internet.

AFFICHAGE ELECTORAL

Il est interdit d’apposer des affiches sur la voie publique, d’utiliser des panneaux ou affiches à caractère commercial, d’utiliser des panneaux ou affiches à caractère non commercial de plus de quatre mètres carrés.

Il est autorisé d’apposer des panneaux et affiches sur le domaine privé moyennant autorisation préalable et par écrit du propriétaire ou celui qui en a la jouissance, pour autant que le propriétaire ait également marqué son accord préalable et écrit.

Par ailleurs, la Commune doit mettre à la disposition des listes des emplacements réservés à l’apposition d’affiches électorales et assure une répartition équitable de ces emplacements entre les différentes listes. Les affiches électorales, identifiant ou non des candidats, ne peuvent être utilisées que si elles sont dûment munies du nom d’un éditeur responsable.

DEPLIANTS ELECTORAUX

Les imprimés électoraux peuvent être distribués dans toutes les boîtes à lettres, même celles munies de l’autocollant ‘Pas de pub’. En effet, Ils ne sont pas considérés comme une publicité ni par la poste ni par la Commission de protection de la vie privée. Il est interdit de les abandonner sur la voie publique.

UTILISATION DE BANQUES DE DONNEES

Il est interdit pour les partis politiques et les candidats d’utiliser des bases de données existantes, publiques (registre national, état civil, …) ou privées (listing d’associations, …), pour envoyer du courrier électoral personnalisé, ces banques de données n’ayant pas été créées en vue d’élections.

De même, les données à caractère personnel contenues dans d’autres sources publiques comme la presse (faire-part de naissance, de mariage, etc) ne peuvent pas être utilisées à des fins de propagande électorale.

Par contre, un parti politique peut utiliser sa propre liste de membres à des fins électorales, même sans le consentement écrit des personnes concernées.

E-mails | Compte tenu du caractère particulièrement intrusif de la démarche, l’envoi de messages électroniques à des électeurs potentiels n’est envisageable qu’après avoir obtenu leur accord.

AUTRES MODES DE PUBLICITÉ

Les caravanes motorisées, ainsi que l’utilisation de haut-parleurs et d’amplificateurs sur la voie publique entre 20 heures et 10 heures sont interdites.

Il est également interdit de vendre ou de distribuer des cadeaux et des gadgets, d’organiser des campagnes commerciales par téléphone, de diffuser des spots publicitaires à la radio, à la télévision et dans les salles de cinéma.

Plus les membres de PROXIMITÉ ont des idées, plus ils ont envie de les communiquer. C’est ce que nous faisons sans discontinuer depuis 2007 à travers les ‘Carnets de Proximité’, édités en ligne. Nous comptons sur l’électeur afin qu’il s’en souvienne dans l’isoloir et ne se laisse pas berner par un marketing politique de dernière minute.

Afin de répondre aux attentes citoyennes durant la campagne, PROXIMITÉ veillera au respect de l’environnement et privilégiera l’approche personnelle ou via des espaces de réflexion.

Eric de SÉJOURNET


(1) information non exhaustive

La communication, notre savoir-faire

Depuis 2008, PROXIMITÉ s’efforce à vous informer régulièrement et le plus objectivement possible … respectant au mieux la citation de Barack Obama : « Vous ne m’avez pas élu pour vous dire ce que vous avez envie d’entendre. Vous m’avez élu pour vous dire la vérité ».

Le groupe ‘digital’ de PROXIMITÉ (Renaud Hermal, Oana Stoican et Eric de Séjournet) planche depuis septembre 2017 afin de donner à notre communication de nouveaux outils et un nouvel essor.

Les réseaux sociaux étant devenus incontournables pour rapprocher notre mouvement des citoyens rixensartois, genvalois et rosiérois, nous avons ainsi ouvert une page sur Facebook en octobre 2017.

Aujourd’hui, PROXIMITÉ s’est doté d’un site Internet flambant neuf … s’adaptant aux nouveaux écrans, tels que la tablette ou le smartphone. La dénomination ‘carnets de Proximité’ est maintenue. Notre nouveau site fait la part belle au rédactionnel, puisque la nouvelle mouture accentue encore toute l’énergie que notre groupe a développée en matière de communication … depuis 10 ans !

Bienvenue sur www.proximiterixensart.be !

Berna de WILDE d’ESTMAEL


Photographies 24 mai 2018 | Arnold Heyvaert

Nouvelle étape

Réunis à la Ferme de l’Eglise à Rosières, les membres et sympathisants de PROXIMITÉ ont franchi le 24 mai 2018 une nouvelle étape de leur 3ème campagne électorale.

Chargé des relations publiques, Claude Romal avait fait preuve de créativité en mettant en place une présentation originale sur grand écran. Le résultat … une soirée réussie sous le signe de la convivialité et de l’amitié. Une projection en continu des moments phares de la communication menée par PROXIMITÉ démontra le chemin parcouru depuis 2008.

La situation financière de la commune de Rixensart fut développée par Claude Romal et Thierry Bennert, le nouveau site Internet de PROXIMITÉ dévoilé par Renaud Hermal. Quant aux deux coprésidents, Etienne Dubuisson et Eric de Séjournet, ils animèrent la soirée en présentant les premiers candidats aux élections communales du 14 octobre 2018.

Les moments forts de cette réunion plénière seront développés dans trois articles distincts, illustrés de main de maître par Arnold Heyvaert.

Berna de WILDE d’ESTMAEL


Photographies | 24 mai 2018 | Arnold Heyvaert

De bonnes sources …

 

28 février 2018

Rixensart, commune hospitalière | Rixensart s’est officiellement déclarée ‘commune hospitalière’. A son échelle, elle s’engage pour une politique migratoire basée sur l’hospitalité, le respect des droits humains et les valeurs de solidarité. Elle facilitera les démarches pour tous les migrants … les demandeurs d’asile, donc, mais aussi les autres personnes en situation parfois plus précaire encore, comme les sans papiers. Qui plus est, Rixensart sensibilisera sa population aux questions migratoires, et améliorera concrètement l’accueil des migrants dans le respect des droits.


28 février 2018

Visites domiciliaires | A l’instar de nombreuses communes wallonnes et bruxelloises, le Conseil communal de Rixensart a adopté une motion contre le projet de loi du Gouvernement fédéral visant à autoriser les visites domiciliaires chez un tiers en vue d’arrêter une personne en séjour irrégulier. En effet, pour les élus rixensartois le droit au respect de la vie privée et le droit à l’inviolabilité du domicile sont des principes fondamentaux.


13 février 2018

Clients à mobilité réduite | Le Colruyt de la rue Huens à Rixensart met deux parkings à la disposition des personnes à mobilité réduite (PMR). Toutefois, Etienne DUBUISSON (PROXIMITÉ) a remarqué que les emplacements sont trop étroits pour les PMR et ne sont pas conformes à la législation. Il l’a fait observer à la direction de Colruyt le 22 janvier 2018, qui lui a répondu le 30 janvier 2018. Le 13 février, c’est chose faite : Colruyt a pris les mesures nécessaires et deux nouvelles places de parking aux dimensions légales ont été installées sur le parking Colruyt de Rixensart.


14 décembre 2017

Genné déménage, Colruyt s’y installe | Une demande de permis de bâtir a été introduite en vue de construire un magasin Colruyt et des appartements au centre de Rixensart, croisement des avenues de Merode et Franklin Roosevelt sur le site actuel de la Maison Genné sprl. Une réunion d’information à laquelle la population est invitée, est organisée le 21 décembre 2017 à 18h30.
+ INFO ⤷ Commune de Rixensart


28 novembre 2017

Be-Alert | La Ville de Wavre s’est affiliée au système d’alerte via SMS ⤷ Be-Alert. Un grand nombre de communes de Wallonie utilisent déjà ce système. Beaucoup d’habitants y sont également inscrits. Vu la présence de GSK sur le territoire de la commune, du pipeline OTAN et de conduites de gaz à haute pression, et dans le cadre du plan de secours, Thierry BENNERT (PROXIMITÉ) a posé la question si il ne serait pas utile que Rixensart s’y affilie également ? Réponse de la Bourgmestre de Rixensart : Ce projet est déjà à l’étude depuis le 7 novembre 2017, date de la réunion d’information avec le Gouverneur à ce sujet. Les crédits seront prévus au budget 2018. Le dossier sera présenté tout prochainement au Collège (courriel du 28 novembre 2017)


30 octobre 2017

La Province ne veut pas acheter le château de RixensartTrop cher, trop de travaux (Mathieu Michel, Président du Collège provincial).
+ INFO ⤷ L’Avenir du 31 octobre 2017.


11 octobre 2017

Le château de Rixensart est à vendre | Ce que ⤷ PROXIMITÉ avait déjà signalé lors d’une intervention au Conseil communal du 30 août 2017 se confirme : classé patrimoine exceptionnel de Wallonie et propriété des princes de Merode depuis 1715, le château va être vendu en vente publique. Espérons que nos dirigeants, qu’ils soient communaux, provinciaux ou régionaux ne restent pas les bras croisés (cf Carnets de Proximité du 1er septembre 2017).
+ INFO ⤷ L’Avenir du 11 octobre 2017.


10 octobre 2017 (Groupe de travail communal Déchets/Proprété)

Service de ramassage des déchets de jardin | Les habitants des trois entités bénéficient d’un service de ramassage des déchets verts (1) à différents points de collecte. Suite à la récente ouverture du parking SNCB à la gare de Rixensart, le camion ‘déchets verts’ stationnera dorénavant de 13h45 à 14h45 en bas de la rue du Cyclone, à 200 mètres du parking de la gare de Rixensart.

__________
(1) tontes de pelouse, fleurs fanées, tailles de haies, branchages pour autant que le diamètre des branches ne dépasse pas 5 centimètres, les mauvaises herbes et les feuilles mortes.


4 octobre 2017 (Ville de Wavre)

Ferme du Pèlerin | La demande de démolition de la Ferme du Pèlerin et la reconstruction de 4 maisons a reçu un avis défavorable du Collège des Bourgmestre et Echevins de Wavre. Cet avis défavorable a été transmis par la ville au Service Agriculture de la Wallonie qui prendra la décision finale.


20 septembre 2017 (Conseil communal)

Les marchés de la Place communale de Genval … abandonnés | Discrètement, et sans susciter le débat, le Conseil communal a mis fin à l’existence des marchés de Genval. « Les mentions des marchés du mardi matin et du vendredi fin d’après-midi de la place communale de Genval qui ont actuellement cessé d’exister » ont été retirées du « Règlement communal relatif à l’exercice et à l’organisation des activités ambulantes sur les marchés publics ». Juridiquement, c’est terminé.


20 septembre 2017 (Conseil communal)

Réfection du Chemin de la Source | Tout en conservant le profil et le tracé du sentier original, la Commune de Rixensart a décidé de réaliser les travaux de réfection du Chemin de la Source. Coût : 46.989,14 euros TVAC. Une technique qui a fait ses preuves à Lasne sera utilisée : travaux préparatoires et démolition du sol existant, travaux de terrassement, de fondation et de stabilisation, pose d’un revêtement en empierrement, pose d’une signalisation. Le Chemin de la Source relie l’avenue Monseigneur à la rue de Rosières en longeant le chemin de fer et en traversant la Lasne. Il est emprunté par les piétons et cyclistes désireux de rejoindre la gare de Genval ou les Papeteries via le Sentier des Papeteries.


20 septembre 2017 (Conseil communal)

Réasphaltage de voiries détériorées | Le Conseil Communal du 20 septembre 2017 a décidé d’utiliser des subsides disponibles pour réasphalter d’ici 2018 plusieurs voiries détériorées de la commune. Sont concernées :
– à Rosières : les avenues Englebert et de la Petite Cense
– à Genval : les rues de la Tasnière et Jean-Baptiste Stouffs (entre la rue Mahiermont et l’école de la Cime), et la Petite rue du Vallon
– à Rixensart : les avenues Jeanne, Yvan, Marie-Christine, Albertine et rue Albertine, Englebert, de la Rochefoucauld (à hauteur de l’école de la Source), chaussée de Lasne, et la rue du Moulin (partie basse casse-vitesse), la rue des Bleuets (entre la rue de Limal et le pont du Pèlerin). Suite à l’intervention de PROXIMITÉ, l’échevin a accepté d’inclure la sécurisation du terre-plein situé sur la rue des Bleuets entre le pont et l’avenue des Cerisiers pour permettre le passage des piétons en sécurité. Les bordures inclinées seront remplacées par des bordures droites, la voirie sera légèrement élargie …


6 septembre 2017 (Parlement de Wallonie)

Nouvelle garantie pour une présence équilibrée de femmes et d’hommes au sein des collèges communaux | Le décret instaurant un quota de genre d’un tiers au sein des exécutifs communaux et provinciaux a été approuvé. Il sera d’application pour les collèges qui sortiront des élections d’octobre 2018. Toutefois, il sera possible d’arrondir le quota d’un tiers vers le bas lorsque celui-ci ne correspond pas à un nombre entier. A Rixensart, cette parité est déjà respectée depuis décembre 2012.


30 août 2017 (Conseil communal)

Projet Eco-quartier sur l’ex-site de GSK à Genval (Poirier-Dieu) | L’Echevin de l’Urbanisme Christophe Hanin a annoncé que
– le Collège renonce à l’acquisition du bâtiment de bureaux, situé à l’angle des rues des Volontaires et du Tilleul à Genval (⤷ Carnets de Proximité du 27 mars 2015).
– par contre, le promoteur COBELBA envisage d’y installer une « école secondaire »


30 août 2017 (Conseil communal)

Guide des Aînés de Rixensart | Le Conseil consultatif communal des Aînés (⤷ Carnets de Proximité  2013, 2014, 2015, 2016) planche depuis plusieurs mois sur un guide destiné aux seniors de la commune. Il sera entièrement financé par des annonces publicitaires, le nombre de pages publicitaires ne pouvant excéder 20 à 25 % du guide. L’Echevin des Affaires sociales et des Aînés Gaëtan Pirart a indiqué « partir avec un objectif de parution le plus tôt possible sur octobre/novembre ».
11 juillet 2017 (Parlement de Wallonie)

Non wallon à l’abaissement de l’âge du droit de vote à 16 ans pour les élections locales | La proposition de décret, déposée le 17 juin 2017 au Parlement de Wallonie, et ayant pour objet d’abaisser le droit de vote à 16 ans pour les élections locales, a été rejetée par la ⤷ Commission des Pouvoirs locaux du Parlement de Wallonie.