Achat groupé d’énergie : nos doutes

e9520-133688013

« Participer à un achat groupé dans le secteur de l’énergie NE constitue PAS une garantie de faire une bonne affaire« . C’était l’une des conclusions d’une étude de la CREG, le régulateur fédéral du secteur, publiée fin 2018.

La commune de Rixensart organise actuellement avec Wikipower-Mega un achat groupé d’énergie. Lors du Conseil communal du 19 décembre 2019, PROXIMITÉ a interpellé le Collège (NAP/MR et SOLIDARIX) et attend le rapport circonstancié de la commune établi avec l’aide d’un huissier de justice permettant de sélectionner le fournisseur Mega dans le cadre de cet achat groupé d’énergie. Qui plus est, les ‘explications’ données ne nous satisfont pas et nos doutes subsistent. Aussi, Thierry Bennert a-t-il introduit le lendemain la question écrite de conseiller (1) ci-après, qui a été adressée au Collège des Bourgmestre et Echevins. 

PROXIMITÉ recommande aux citoyens de contrôler leur consommation, d’utiliser de préférence de l’énergie ‘verte’ et de s’assurer qu’ils bénéficient de tarifs vraiment favorables. Pour ce faire, utilisez les comparateurs disponibles sur Internet : www.comparateur-energie.be de la Creg ou www.monenergie.be.

*

Madame la Bourgmestre,
Madame et Messieurs les Echevins,

Nous vous remercions pour les informations reçues lors du conseil communal de ce 19 décembre 2019. Elles faisaient suite à des interpellations émanant d’habitants de Rixensart qui nous signalaient avoir reçu une offre d’achat groupé pour contracter avec le fournisseur ‘Mega’. Ces personnes nous indiquaient toutefois obtenir des offres plus favorables en utilisant les comparateurs officiels disponibles sur Internet (comparateur-energie.be de la Creg ou monenergie.be).

Nous mettons en doute l’objectivité de la procédure et le support manifeste de la commune à cette opération commerciale. 

Comme convenu en Conseil Communal, nous attendons votre rapport circonstancié établi avec l’aide d’un huissier de justice permettant de sélectionner le fournisseur Méga dans le cadre de cet achat groupé d’énergie.

QUESTIONS DE CONSEILLER (1)

  1. Qui a financé les envois postaux ‘toutes boîtes’ dont celui reçu par près de 11.000 ménages rixensartois ce 18 décembre 2019 ? Ce dernier toutes boîtes est un courrier à l’entête de la commune de Rixensart et est signé par les Bourgmestre, Echevine de l’Energie et Directeur général de Rixensart. Au verso, une indication commerciale vante de manière incomplète l’offre de Rixensart Wikipower – Méga. Celle-ci ne semblait pas connu des autorités communales.
  2. Le site internet www.rixensart-energie.be a-t-il été développé sans intervention humaine ou financière des services communaux de la commune de Rixensart ?
  3. Quels sont les accords passés entre la commune de Rixensart et Wikipower – Mega concernant l’utilisation des logos, documents officiels et signatures des membres du Collège de la Commune de Rixensart ?

Thierry BENNERT


(1) Moniteur belge du 26 avril 2012, Code de la démocratie locale et de la décentralisation
(2) Photo © Eric de Séjournet

Rixensart Info | Questions de conseiller

RI 300 299 294

Au Collège des Bourgmestre et Echevins,

Pour la troisième fois depuis les élections d’octobre 2018, des articles émanant des groupes ECOLO et PROXIMITÉ, – tous deux faisant partie de la minorité (lire opposition), ont été refusés à la publication dans le Rixensart Info.

(1) Premier article refusé : Article proposé par ÉCOLO pour le Rixensart Info 294 de décembre 2018
(2) Deuxième article refusé : Article proposé par PROXIMITÉ (Michel Coenraets) pour le Rixensart Info 299 du 25 octobre 2019
(3) Troisième article refusé : Article proposé par PROXIMITÉ (Etienne Dubuisson) pour le Rixensart Info 300 du 20 décembre 2019.

« Le ‘Rixensart Info’ est un périodique officiel d’information communale édité par le Collège communal et dont l’éditeur responsable est l’Echevin de l’Information » (cfr. Règlement du Rixensart Info art. A). Après les élections d’octobre 2018, c’est Madame Patricia Lebon, bourgmestre de Rixensart, qui a repris l’information dans ses attributions.

L’accès aux colonnes du ‘Rixensart Info’ est organisé par le règlement » (cfr RRI art. A), voté le 29 août 2007, par 17 voix favorables et 9 abstentions.  Il prévoit la publication des avis émanant des Conseillers communaux (cfr. RRI art. A) et des textes qui n’engagent que leur auteur.

Le Comité d’Accompagnement du Rixensart Info a pour mission de faire respecter le règlement (cfr. RRI art. P), notamment de faire respecter l’égalité des différents groupements et associations de Rixensart, celle des groupes politiques représentés au sein du Conseil communal et le droit des citoyens à une information libre, large et véridique sur tout ce qui touche leur Commune (cfr RRI art. A).

Ce règlement organise séparément les types de messages trouvant – suivant disponibilité – leur place dans le « Rixensart Info », dont l’éditorial (cfr. RRI art. A), qui est réservé aux informations que le Collège communal souhaite mettre en avant (cfr. RRI art. C). En réalité, l’éditorial est actuellement toujours signé par la Bourgmestre et est souvent accompagné d’une photo personnelle. 

QUESTIONS ÉCRITES DE CONSEILLER COMMUNAL (1)(2)

  1. Je n’ai reçu à ce jour aucune justification officielle du refus du Comité d’Accompagnement du Rixensart Info concernant la publication de mon article « Entraves à la communication » dans le Rixensart Info 300.

A. Quelles sont dès lors les raisons détaillées et précises de ce refus sachant qu’il s’agit d’une information d’intérêt communal qui relate l’avis d’un Conseiller communal et des faits véridiques ?

B. Quels sont les passages considérés comme ‘trop polémiques’ et comment les justifiez-vous comme étant trop polémiques ?

2. D’autre part, suivant le règlement régissant le Rixensart Info, l’éditorial, « réservé aux informations que le Collège communal souhaite mettre en avant » est actuellement devenu une tribune apparemment réservée au Bourgmestre. Au même titre que toutes les informations du Collège, il devrait être présenté au Comité d’Accompagnement du Rixensart Info. Pourquoi la Bourgmestre ne respecte-t-elle pas cette disposition du règlement ?

Etienne DUBUISSON

Suivi du dossier

3 janvier 2020 | Rixensart Info > réponse du Collège des Bourgmestre et Echevins


(1) Moniteur belge du 26 avril 2012, Code de la démocratie locale et de la décentralisation
(2) DUBUISSON Etienne, Question écrite – Rixensart Info, 19 décembre 2019

Conteneurs à puce : « grosse pagaille »

Atervinning20150715Par Patrik Nylin — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https:::commons.wikimedia.org:w:index.php?curid=41674092

Depuis le 29 novembre, les réunions d’information organisées par la majorité NAP/MR et SOLIDARIX et l’Administration communale à propos du nouveau concept des « conteneurs à puce » se succèdent à un rythme soutenu. Les autorités ont rencontré quelques difficultés provoquant l’ire de nombreux habitants. Les interventions ou présences de la police, les multiples réactions et interrogations des habitants ne peuvent nous laisser indifférents. 

Qui plus est, des médias, tels que La Dernière Heure du 7 décembre 2019, La Libre Belgique du 9 décembre 2019 et L’Avenir du 10 décembre, ont relaté les incidents survenus durant la séance d’information du 5 décembre dans la Maison communale de Rixensart. Avec des titres tels que « grosse pagaille » ou « la police a dû intervenir », les retombées médiatiques sont néfastes pour l’image de notre commune

Quant aux réseaux sociaux (Facebook), ils regorgent de réactions négatives des habitants … du jamais vu à Rixensart. Il suffit de se connecter sur « T’es un vrai Rixensartois si … » pour s’en rendre compte.

Aussi, PROXIMITÉ interpellera-t-il la Bourgmestre et le Collège lors du Conseil communal du 19 décembre prochain afin de connaître les tenants et aboutissants de cette désastreuse campagne d’information et demandera que le Collège éclaire le Conseil communal sur ce qui s’est passé.

Rétroactes

Pour rappel, le 28 août 2019, PROXIMITÉ s’est abstenu de voter la ratification des cahiers spéciaux des charges proposés par l’Intercommunale Brabant wallon (InBW) pour la collecte des déchets ménagers et FFOM (Fraction Fermentescible des Ordures Ménagères) en conteneurs à puce, et encombrants, de la fourniture et la livraison des conteneurs à puce, … en d’autres termes PROXIMITÉ s’est abstenu de voter la mise en exécution du programme « conteneurs à puce ». Qui plus est, à la question posée par PROXIMITÉ si la décision de passer au système des conteneurs à puce était réversible, le Collège répondit le 28 août 2019 que c’était irréversible. Dans un commentaire, PROXIMITÉ a regretté l’absence de consultation des habitants, la précipitation de la décision communale et l’irréversibilité de la décision.

Et lors du Conseil communal du 23 octobre 2019, PROXIMITÉ a voté négativement, en précisant que les décisions prises en Conseil communal du 22 mai 2019, n’étaient pas réalisées, à savoir que le passage aux conteneurs à puces ne devait générer que peu ou pas de majoration des coûts par personne/par an (suivant les estimations de l’InBW). S’ajoutait encore l’absence d’examen par le service environnement, par l’agent constatateur et par les services des travaux et mobilité des demandes de dérogations au système de conteneurs à puces pour raison d’exiguïté de la voirie, logements concentrés ou inadaptés et d’y apporter une solution au cas par cas.

Le 10 décembre 2019, Thierry Bennert (conseiller communal PROXIMITÉ) a rencontré des mandataires d’Ottignies, de Nivelles et de Chaumont-Gistoux. Le bourgmestre de Nivelles expliquait notamment que « les manipulations de conteneurs à puces ralentissaient significativement la circulation dans les centres urbains ». Il évoquait aussi « le problème de sécurité des habitations lorsque le conteneur reste présent jusqu’à une heure tardive de la journée » (signe que la maison est vide) …

Thierry BENNERT, Etienne DUBUISSON et Eric de SÉJOURNET


PHOTO | NYLIN Patrick, Atervinning 20150715 CC BY-SA 4.0, in Wikipedia

Entraves à la communication | Clap, troisième !

Entraves à la communication | Clap troisième 12.2019

Le groupe PROXIMITÉ est une nouvelle fois empêché de s’exprimer à travers le Rixensart Info. L’article proposé par Etienne DUBUISSON (conseiller communal) au Comité d’Accompagnement du bulletin d’information communal fut rejeté le 2 décembre … « trop polémique » selon le comité :

3 NON : Christophe Hanin (échevin NAP/MR), qui remplaçait Patricia Lebon (bourgmestre NAP/MR), Geneviève Ernaelsteen (déléguée NAP/MR) et Christian Chatelle (conseiller communal DÉFI)

2 OUI : Eric Bamps (délégué ECOLO) et Arnold Heyvaert (délégué PROXIMITÉ)

Dans une question écrite adressée le 23 octobre dernier au Collège des Bourgmestre et Echevins, Michel Coenraets s’était déjà insurgé sur la restriction qui lui fut imposée précédemment (voir Carnets de Proximité du 8 novembre 2019).

PROXIMITÉ répète que la responsabilité d’un écrit à caractère politique incombe à l’auteur et qu’il y a lieu de respecter les lecteurs et leur capacité à se forger une opinion. Notre groupe regrette que des partis politiques puissent ainsi empêcher ainsi des élus d’autres groupes démocratiques de s’exprimer librement à travers un organe de communication financé par tous les contribuables.

Le Conseil de PROXIMITÉ se réunira le jeudi 12 décembre prochain pour en débattre et décider des actions à prendre.

Etienne DUBUISSON, Eric de SÉJOURNET et Arnold HEYVAERT

Antécédents

Questions à propos de la libre expression d’un mandataire public

Rixensart Info octobre 2019 (haut relief Charleroi Darville Université du travailDe Michel Coenraets (PROXIMITÉ) au Collège des Bourgmestre et Échevins de la Commune de Rixensart :

Madame la Bourgmestre,
Madame et Messieurs les Echevins,

Question écrite : Libre expression d’un mandataire public

Le 3 octobre dernier, j’ai fait parvenir à la Commune de Rixensart, un article destiné à être édité dans la Tribune des Conseillers du Rixensart lnfo 299 du 25 octobre prochain (voir 20191003 Michel Coenraets RixInfo 299 25 octobre 2019).

Le 7 octobre, votre Service Communication m’a fait savoir par courriel que mon article avait été lu avec attention le 4 octobre 2019 par le Comité d’Accompagnement du Rixensart Info et que ce dernier avait décidé à la majorité que mon article ne serait pas publié. Je m’étonne de cette décision prise par un comité à l’égard d’un mandataire communal s’exprimant dans le cadre de son mandat. Je m’étonne aussi que l’information me soit parvenue par la voie de l’Administration communale, alors que le refus revêt un caractère essentiellement politique. Qui plus est, aucune justification de la décision ne m’a été officiellement communiquée.

Empêcher un mandataire communal de s’exprimer librement via un média communal, qui plus est, financé par tous les contribuables, suscite de nombreuses questions. Aussi, je vous remercie de bien vouloir répondre aux questions ci-après :

1. Le Collège partage-t-il la décision prise le octobre 2019 par le Comité d’Accompagnement du Rixensart Info empêchant un élu de s’exprimer librement dans le journal communal ?

2. Le Collège est-il d’accord avec le fait que la responsabilité d’un écrit à caractère politique incombe à l’auteur ?

3. Le Collège est-il d’accord qu’il y a lieu de respecter les lecteurs et leur capacité à se forger une opinion ?

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de recevoir, Madame la Bourgmestre, Madame et Messieurs les Echevins, l’assurance de mes meilleurs sentiments.

Michel COENRAETS
23 octobre 2019

Suivi du dossier

8 novembre 2018 | Rixensart Info et la libre expression d’un mandataire public > réponse du Collège des Bourgmestre et Echevins

Entraves à la communication

Entravé

Soumis à l’approbation du Comité d’Accompagnement du Rixensart Info, l’article présenté pour publication dans la ‘Tribune des Conseillers’ (1) par Michel Coenraets, ancien sénateur, ancien bourgmestre, actuel conseiller communal de PROXIMITÉ, a été rejeté le 4 octobre dernier au niveau communal.

  • 3 NON : la bourgmestre (NAP/MR), les délégués NAP/MR et DÉFI
  • 2 OUI : les délégués ECOLO et PROXIMITÉ

Deux raisons furent invoquées par les votants contre la publication dudit article : son caractère ‘polémique’ et ‘électoral’.

ECOLO vota en faveur, tout en soulignant la dureté des propos tenus, mais ne voyant aucune objection à la publication de l’article et défendant la liberté d’expression d’un mandataire.

De même, PROXIMITÉ défendit la liberté d’expression d’un élu, précisant que la responsabilité de l’écrit incombe à l’auteur.

Signalons, que c’est la deuxième fois durant cette législature qu’un article d’un mandataire communal est refusé, la ‘Tribune des conseillers’ ayant été fermée en décembre 2018 au groupe ECOLO … parce que « l’article pourrait susciter la polémique » (2). Ces entraves répétées à la liberté d’expression d’un mandataire n’augurent rien de bon. Ce sont autant de signaux de faiblesse.

Respectons les lecteurs et leur capacité à se forger une opinion. Entraver un parti politique citoyen, c’est entraver la démocratie et le citoyen.

Pour le Conseil de Proximité du 9 octobre 2019 :

Thierry BENNERT, conseiller communal, délégué à la commission des ‘Voies et Moyens’ (lire Finances), délégué au groupe de travail Poirier Dieu, représentant à l’Intercommunale pure de financement du Brabant wallon scrl (IPFBW)
Sophie BRYNART, observatrice à l’asbl Rixenfant
Michel COENRAETS, conseiller communal
Eric de SÉJOURNET, coprésident de Proximité et chargé de la communication, délégué au groupe de travail zoom Urbanisme, délégué au groupe de travail Toponymie
Etienne DUBUISSON, coprésident de Proximité, conseiller communal, délégué à la commission ‘Cadre de vie’, conseiller de la Zone de Police Rixensart-Lasne-La Hulpe, délégué Révision du règlement d’ordre d’intérieur du Conseil communal
Damien GILON, délégué à la commission consultative d’Aménagement du Territoire et de Mobilité (CCATM), délégué au Tennis Club communal du Bosquet
Sophie HAUTAIN-NÉLIS, membre de Proximité
Micheline MARION-LEKIME, ancienne conseillère de l’action sociale (CPAS)
Philippe MARION, membre de Proximité
Joël MICHIELS, délégué au groupe de travail Déchets – Propreté
Claude ROMAL, 1er suppléant au Conseil communal, administrateur de la Maison des Jeunes et de la Culture, délégué au groupe de travail Mobilité, chargé des relations publiques de Proximité
Anne THIRION-THIRY, conseillère de l’action sociale (CPAS)


(1) Article proposé par Michel Coenraets pour le Rixensart Info 299 du 25 octobre 2019
(2) ECOLO, Ensemble et grâce à vous, pour défendre la transition écologique à Rixensart.

 

Guide des Ainés : évaluation, dépenses ?

Guide

Dès la mi 2016, le Conseil Consultatif Communal des Aînés (CCCA) plancha sur l’élaboration d’une brochure comprenant tous les renseignements utiles aux seniors selon un classement précis. L’ouvrage ambitionna de donner des infos utiles sur différents sujets intéressant les seniors et leur entourage, outre les références signalétiques des multiples prestataires de services. Il était prévu que le guide soit, édité par un imprimeur compétent désigné par le Conseil communal après marché public et distribué dans tout Rixensart (cfr Rapport annuel 2016 du CCCA).

Dans l’éditorial de ce guide, la Bourgmestre et ‘le Président du CPAS en charge des Aînés’ écrivirent que l’un des objectifs du CCCA concerne l’amélioration de la « communication » vers les séniors (et leurs proches) et que ce guide ne manquera pas de s’enrichir au fil de ses prochaines éditions.

In fine, le « Guide des Aînés Rixensart 2018 » fut finalisé, et distribué au début de juillet 2018, soit environ 11000 exemplaires toutes boîtes (cfr Rapport annuel 2018 du Conseil Consultatif Communal des Aînés). Il est toujours consultable, – avec les publicités payantes, sur le site internet de la commune : http://www.rixensart.be/wp-content/uploads/2018/08/Guide-des-Aines-2018.pdf

QUESTIONS ECRITES DE CONSEILLER (1)

  1. Quelle est l’évaluation faite par le Collège des retombées de cette action de communication et quelles furent les réactions des aînés à propos de ce guide ?
  2. Quel fut le tarif demandé pour les encarts publicitaires dans la version toutes-boîtes du Guide des Aînés 2018 ? Ces montants ont-ils couvert les frais d’impression et de distribution ?
  3. Quel fut/est le tarif demandé pour les encarts publicitaires dans la version électronique du Guide des Aînés, cliquable sur le site officiel Internet de la Commune de Rixensart : www.rixensart.be ?

Etienne DUBUISSON

Suivi du dossier

18 juillet 2019 | Guide des Aînés, édité par la Conseil Consultatif communal des Aînés > réponse du Collège des Bourgmestre et Echevins


(1) Moniteur belge du 26 avril 2012, Code de la démocratie locale et de la décentralisation

Nos aînés présentent leur rapport

3436f-123671676

Le Conseil communal a procédé au renouvellement du Conseil Consultatif Communal des Ainés (CCCA), outil de concertation cher à PROXIMITÉ qui avait lancé l’idée en août 2013 (1)(2).

Pour rappel, la mission du CCCA est d’examiner la situation des aînés d’un point de vue moral, matériel et culturel, contribuer à valoriser les aînés en leur donnant l’occasion de participer activement à la vie communale, leur fournir l’occasion d’exprimer leurs opinions, besoins et préoccupations, leur offrir aussi l’opportunité de se rencontrer dans un esprit convivial et constructif, guider le Conseil communal sur les questions relatives aux politiques et programmes en faveur des aînés.

Les conseillers communaux ont également approuvé le rapport annuel 2018 de nos Aînés.  Introuvable sur le site communal (3), PROXIMITÉ vous fait part des lignes de force de ce rapport :

  1. Enquête publique auprès des aînés de Rixensart | Réalisée en 2016, environ 1800 réponses sont parvenues au CCCA, dont la moitié a été dépouillée. Ceci retarde le projet de rapport final.
  2. Vote des aînés et des PMR | A la demande du CCCA, deux bureaux de vote ont été installés à la Maison de repos du Val du Héron. Des facilités pour les PMR ont également été prévues dans les différents bureaux de vote.
  3. Mobilité | Le CCCA regrette qu’aucune suite n’ait été donnée à ses recommandations, notamment au sujet des trottoirs.
  4. Information | Le ‘Guide des Aînés Rixensart 2018′ a été distribué au début de juillet 2018, soit environ 11000 exemplaires toutes boîtes. Il est consultable sur le site internet de la commune.
  5. Ateliers de formation aux nouvelles technologies | L’initiation aux nouvelles technologies au profit des aînés de notre commune s’est poursuivie. En 2018, il y a eu 3 classes smartphones/tablettes et 2 classes PC portables pour un total de 58 participants.

Quant aux dossiers et projets soumis par les autorités communales pour avis du CCCA, le rapport indique « néant ».

Quid de l’avenir ? « La commune analysera les besoins de nos seniors et adaptera l’action communale en leur faveur ». C’est ce qu’indique la nouvelle Déclaration de politique communale, qui devrait produire ses effets à l’horizon 2024. Concrètement, la commune de Rixensart « souhaite soutenir la poursuite du développement des structures d’accueil et d’hébergement des aînés (passant notamment par l’extension du centre de jour et de soins, l’augmentation de l’offre des lits de court séjour, l’adaptation des locaux aux besoins et difficultés des seniors); la promotion des services (ex : aides familiales, repas à domicile, …) et des activités culturelles ou sportives à destination des seniors pour leur permettre une autonomie prolongée avec un maintien à domicile des personnes; la mise en place d’un plan d’action communal en s’appuyant sur les avis du Conseil Consultatif Communal des Aînés (CCCA) au départ d’axes prioritaires ou de certaines problématiques (ex : mobilité, logement, transition technologique, …) ».

Eric de SÉJOURNET



(1) de SÉJOURNET Eric, Les aînés sont-ils consultés ?, 5 septembre 2013
(2) de SÉJOURNET Eric, « Les idées sont faites pour être semées », 13 avril 2016
(3) la date du 16 mai 2019 (4)
(4) un hyperlien vers le rapport 2018 du CCCA sera inséré dans les Carnets de Proximité dès que la commune l’aura édité.