Proximité, désormais aussi sur Facebook

Les plateformes sociales, telles que Facebook, sont devenues un outil de communication, dont l’importance n’est plus à démontrer. PROXIMITÉ l’a compris et emboite le pas de manière réfléchie. A cette fin, il a créé le groupe de travail ‘Digital’, composé de Renaud Hermal (pilote du projet), Oana Stoican et Eric de Séjournet.

Depuis 2008 déjà, PROXIMITÉ développe via ses Carnets de Proximité une communication soutenue relatant les tenants et aboutissants de la politique communale rixensartoise. Nous recensons sur les douze derniers mois près de 4000 utilisateurs/lecteurs des Carnets de Proximité. Nous les remercions pour leur intérêt et leur fidélité.

Aujourd’hui, PROXIMITÉ crée sa propre page Facebook « Proximité Rixensart ». Elle relaie les dernières nouvelles éditées dans les Carnets de Proximité. Les coprésidents de Proximité en seront les modérateurs et animeront les débats alimentés par les Internautes.

Nous vous remercions pour votre confiance et vous invitons à vous abonner à cette page ⤷ https://www.facebook.com/proximiterixensart/.

Renaud HERMAL, Oana STOICAN et Eric de SÉJOURNET

Cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés (2)

Transparence 2.jpgLes 26 septembre 2017, Etienne DUBUISSON (PROXIMITÉ) a introduit une question écrite adressée au Collège des Bourgmestre et Échevins, portant sur le cadastre des mandats, représentation et délégations privés et publics.

La réponse du Collège est attendue pour fin octobre.

En attendant, voici les éléments concernant les mandataires du groupe PROXIMITÉ

 

Etienne DUBUISSON

Conseiller communal
Conseiller zone de police la Mazerine
Administrateur de la bibliothèque de Froidmont (*) 
Administrateur du Centre Culturel et Social de Froidmont (*)
Administrateur du Val des Coccinelles (*)

Michel WAUTOT 

Conseiller communal
Président « d’Hommes et Patrimoine ASBL » (*)
Conseiller du bureau du Conseil de la maison de l’Urbanisme (*)  
Administrateur de « Un Savoir Pour Tous » au Bénin (*)
Délégué PROXIMITÉ commission mobilité (*)
Délégué PROXIMITÉ commission aménagement du territoire (*)

Thierry BENNERT

Conseiller communal 
Administrateur délégué d’UCL Patrimoine – Société à Finalité Sociale (*)
Administrateur du Centre Hospitalier Neurologique William – Lennox Fondation d’Utilité Publique (*)
Administrateur à la Louvain School of Management Executive ASBL (LSM) (*)
Membre de l’Assemblée Générale de Valisana ASBL (*)
Délégué PROXIMITÉ commission déchets (*)

Micheline MARION–LEKIME

Conseillère CPAS 
Administratrice PROXIMITÉ à Rixenfant (*)
Représentante de PROXIMITÉ à DClic (*)

__________
(*) Non rétribué

Cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés

Transparence 2.jpgDepuis le scandale PUBLIFIN, la transparence est devenue un maître-mot en politique. Les évènements de ces derniers mois (SAMUSOCIAL, ORES, … ) m’incitent à vous demander de bien vouloir me faire parvenir un cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés, de chaque élu au conseil communal et de chaque membre du conseil de CP AS, siégeant dans les intercommunales et les différents organismes extérieurs et intérieurs à la commune, en ayant soin de préciser si ceux-ci sont rémunérés ou non.

QUESTIONS DE CONSEILLER (1)

1. Dans le cadre de la totale transparence, que nous souhaitons tous, PROXIMITÉ pourrait-il recevoir le cadastre dont question ci-dessus ?

2. Dans le but de bien informer les Rixensartois, le Collège compte-t-il publier rapidement ce cadastre sur le site de la commune ?

La réponse écrite du Collège sera connue fin octobre 2017 (2) et publiée dans nos colonnes.

Etienne DUBUISSON

__________
(1) Question écrite aux Collège des Bourgmestre et Echevins, Cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés, 26 septembre 2017 
(2) Moniteur belge du 26 avril 2012, Code de la démocratie locale et de la décentralisation

Les nouveaux habitants, désormais accueillis

20170915 Accueil des nouveaux habitants de Rixensart montage.jpg« Nous comptons environ 1000 nouveaux ménages par an à Rixensart » (1). Pour la première fois, la Commune de Rixensart avait déroulé le tapis rouge le 15 septembre 2017 pour accueillir les nouveaux habitants et leurs enfants.

L’organisation de la réception fut confiée à Martine Singer, responsable du Service de la Culture, dont la mission est de promouvoir les activités culturelles, touristiques et festives sur le territoire. Tout avait été mis en oeuvre, mais sans ostentation, afin de soigner l’accueil des invités et la décoration du chapiteau, déjà monté à l’occasion de ‘Rixensart en fête’.

L’organisation était à la hauteur de l’attente des invités, ravis de nouer des liens avec les élus et les responsables des différents services communaux. Qui plus est, les enfants étaient accueillis dans un espace jeux spécialement aménagé à leur intention, encadrés par des scouts et guides, spécialement mobilisés pour l’occasion.

PROXIMITÉ applaudit cette nouvelle initiative communale (2).

Eric de SÉJOURNET

__________

(1) Lettre d’invitation de la Bourgmestre du 30 août 2017

(2) PROXIMITÉ, Objectifs 2012-2018 : « PROXIMITÉ veillera à la transparence de l’action communale et à l’accueil et à l’intégration des nouveaux Rixensartois ».
(3) Photos | Eric de Séjournet, 15 septembre 2017

Hommage à Jean

20110721 Bourgmestre Jean Vanderbecken © Monique D'haeyere (autorisation donnée le 23 juin 2017).JPG
Photo © D’HAEYERE Monique, 21 juillet 2011

Le Conseil communal extraordinaire du 21 juin 2017 a rendu un vibrant et amical hommage à Jean Vanderbecken, bourgmestre de Rixensart. Michel Wautot : « Au nom de PROXIMITÉ, voilà quelques lignes, quelques mots ... »

C’est un pays où les prairies montent à l’assaut des collines.
Où, çà et là, quelques bois de chênes et de châtaigniers montent la garde.
Un jour, là-haut, surgit des grandes herbes un petit arbre.
L’arbre grandit, ce qui est normal pour un arbre. Puis il grandit encore.
Seul au sommet de la colline, il devint le paysage.
Les gens disaient en parlant du village : « C’est le village au grand arbre ».
Quand un étranger demandait sa route on lui répondait :
« Allez jusqu’au grand arbre et là prenez le sentier ».
Il grandissait toujours, prêtant aux enfants ses branches basses
Le dimanche il donnait de l’ombre aux déjeuners sur l’herbe
Quand soufflaient les vents violents, qui lui cassaient quelques branches,
Il résistait, et les oiseaux revenaient s’y poser.
Une nuit, la tempête se déchaîna, redoublant ses coups de boutoir.
Les racines cédèrent petit à petit. Le tronc se mit à craquer.
Au matin il s’abattit d’un coup.
Jean était à l’image de cet arbre.

Rixensart en deuil

bourgmestre_jean_vanderbecken.jpg« Les membres du Collège communal de Rixensart ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de Monsieur le Bourgmestre Jean Vanderbecken survenu durant la nuit de mardi à mercredi. Toutes leurs pensées vont vers son épouse, ses enfants, ses petits-enfants et ses proches », annonce le site de la commune.

Les habitants de Rixensart se réveillent ce mercredi matin avec une bien triste nouvelle. Leur bourgmestre s’est éteint à l’âge de 62 ans.

Self-made-man, mandataire attaché à sa commune, il la dirigeait depuis 2006. Son impulsivité et son franc-parler caractérisaient sa forte personnalité.

« Jean, c’était un homme bien, un homme de décision », déclarait Laurence Rotthier, bourgmestre de Lasne, ce matin à la RTBF Radio. « Un homme attentif à sa famille dont il nous parlait régulièrement. Un homme avec de l’humour, de la rigueur. C’était un bulldozer, grand, fort, qui n’avait pas peut de foncer pour faire avancer les choses ».

Les élus et membres de PROXIMITÉ présentent à son épouse, à sa famille, à ses proches et à ses compagnons de route leurs sincères condoléances.

Plus de transparence, plus de démocratie

Capture d’écran 2017-05-05 à 11.45.58.jpg« PROXIMITÉ ! … Pourquoi ? » et « Parole de citoyen », – deux articles récents publiés par PROXIMITÉ, relatent l’intérêt d’avoir en démocratie un groupe totalement indépendant et libre de sa parole face aux « professionnels de la politique ». Ils dénoncent également certaines causes entrainant le désintérêt des électeurs face à quelques élus, – toujours trop nombreux, qui ont abimé l’image de la démocratie et trompé leurs électeurs en servant leur intérêt personnel plutôt que celui du bien commun. Il est à présent utile d’attirer l’attention de l’électeur en soulignant l’importance du vote en démocratie.

« Voter ? … ce sont toujours les mêmes qui reviennent ! »

De manière générale, en démocratie, le suffrage universel ou le pouvoir de choisir ses gouvernants, est pratiquement le seul mode d’action dont dispose le citoyen. Voter est donc important ! Mais ce pouvoir est-il réel ? N’est-ce pas un jeu de dupes ? Sommes-nous vraiment en démocratie ? Quelle est l’importance de notre implication citoyenne ? La création d’une liste et le classement des candidats constituent, pour les partis politiques, la première étape d’une importante stratégie électorale. Elle doit répondre d’une part aux aspirations ou exigences de ses candidats « bons serviteurs du parti » ou « grands pourvoyeurs de voix », qui recherchent une visibilité maximale sur la liste afin d’augmenter leurs chances de réélection. D’autre part, il faut également répondre aux espérances du parti dont l’importance ou le poids politique s’exprime en sièges. Cette préparation, relève de la responsabilité des partis et échappe totalement à l’électeur.

Ceci étant, il appartient aux candidats de se faire élire. En professionnels de la chose politique, ils entament, le temps d’une campagne, un « jeu de séduction ». Ils font preuve d’une grande attention, d’une disponibilité sans limite et d’une communication quelque peu envahissante face à un électorat peu motivé et souvent désabusé par le sentiment d’être moqué et trompé.

A ce stade, la démocratie a laissé la place à la particratie.

La campagne terminée, l’électeur courtisé jusque devant l’isoloir, dispose, enfin, de quelques minutes pour s’exprimer et remplir son devoir de citoyen !

Actuellement, aux niveaux Fédéral et Régional, la stratégie électorale des partis est renforcée par deux subterfuges proches du charlatanisme, qui perturbent l’orientation du vote des électeurs.

En premier lieu, il y a l’effet dévolutif des cases de tête qui permet d’améliorer le score électoral des candidats les mieux placés sur la liste en leur redistribuant, la moitié des votes « tête de liste ». Ce faisant, cette procédure, autant habile que discrète, favorise l’élection des candidats en début de liste, généralement les grands pourvoyeurs du parti. Cette méthode est de plus une réelle entrave au renouvellement des cadres dirigeants ainsi qu’à l’émergence d’idées neuves.

D’autre part, un candidat effectif, élu mais pressenti secrètement par le parti pour une fonction exécutive, ne peut être remplacé que par un candidat de la liste des suppléants plutôt que par le candidat effectif ayant obtenu, après lui, le meilleur score en voix de préférence. C’est une façon parallèle de « placer » sans l’annoncer, un candidat apprécié par le parti. C’est en quelque sorte permettre au maillot jaune du tour de France de concourir sur un tandem et obtenir au final deux vainqueurs ex æquo.

Ces mesures qui se jouent loin de l’électeur, ne permettent pas de désigner les élus uniquement sur base des voix de préférence émises par l’électeur et renforcent bien évidemment l’idée de la particratie au détriment de la démocratie.

Et puis ?

Dès le soir des élections fédérales, régionales et même provinciales, le contact avec les électeurs se distancie à nouveau. Les partis se referment pour reprendre la culture de « l’entre soi ». Ils entrent en «conclave» et reprennent tous les pouvoirs démocratiques en contractant des alliances et en imposant les membres des différents exécutifs…. sans tenir compte des votes exprimés par l’électorat mais en répondant au mieux aux espérances des « bons serviteurs du parti » pour en faire des « grands serviteurs de l’Etat ».

Au niveau provincial et communal, tout est plus simple. Il n’y a pas de liste « suppléants ». Les suppléants éventuels sont désignés parmi les candidats non élus de la liste. Dès la fermeture des bureaux de vote, les différents groupes négocient pour obtenir une majorité de sièges et en réponse au choix de l’électeur, ce sont les candidats ayant obtenu le plus de suffrages dans les différents groupes qui exerceront un mandat. Par ailleurs, si au niveau communal, les électeurs connaissent généralement l’un ou l’autre des candidats et se sentent écoutés et respectés, il n’en va pas de même au niveau de la province dont le rôle des mandataires semble totalement incompris.

Le rôle du citoyen ne dure que quelques minutes, le temps de sa présence dans l’isoloir ; celui des candidats, le temps de la campagne électorale et celui des élus, le temps du mandat ….

Etienne DUBUISSON

PROXIMITÉ prépare l’avenir

20170330 Réunion plénière de Printemps © Berna de Wilde.jpg

Les membres et sympathisants de PROXIMITÉ se retrouvèrent ce 30 mars 2017 pour préparer l’avenir. La Réunion plénière du printemps fut animée par Etienne DUBUISSON.

MEMBRES

Un hommage fut rendu à Jacques MARTIN, membre de Proximité de la première heure, décédé le 24 mars 2017 à l’âge de 81 ans. Franc et direct, il l’était aussi dans les analyses de presse qu’il rédigeait pour nos membres. L’assemblée présenta à son épouse, Maria SERNEELS, membre également de PROXIMITÉ, ses plus sincères condoléances.

L’assemblée eut également une pensée toute particulière pour Pascal GUELTON, notre délégué à la Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité qui, depuis son accident de santé, se bat avec courage et se rétablit petit à petit.

Ces derniers mois, le caractère indépendant et citoyen du groupe PROXIMITÉ a été mis en exergue. Ainsi, le partage de mandat d’Eric de SÉJOURNET permit à Thierry BENNERT de prendre la relève au Conseil communal et de faire valoir ses qualités humaines et son expérience en matière de finances.

Forgée depuis plus de 10 ans maintenant, la réputation de PROXIMITÉ a également dépassé les frontières de la commune. Face aux ténors politiques, tels qu’Isabelle Durant (ECOLO) et Olivier Maroy (MR), Michel WAUTOT a défendu sur le plateau de télévision de la RTBF les valeurs citoyennes de PROXIMITÉ. Quant au Vif/Express, il publia ‘Paroles de citoyen’ d’Etienne DUBUISSON, carte blanche partagée 1515 fois.

Trois nouveaux membres actifs furent présentés à l’assemblée, chacun définissant son action par deux verbes (à découvrir en cliquant sur leur nom).

Claude ROMAL, comprendre et agir

André VERKAEREN, écouter er avancer

Arnold HEYVAERT, prévoir et responsabiliser

TRÉSORERIE

Didier HELLEPUTTE, trésorier de PROXIMITÉ, exposa les comptes du groupe et remercia les membres pour le versement de leur cotisation, bien précieuse pour la campagne électorale de l’an prochain.

CPAS

Micheline MARION-LEKIME, conseillère CPAS, fut excusée. Son mari, Philippe MARION prit la parole en son nom et exposa les avancées enregistrées dans les services rendus par le CPAS de Rixensart au profit des plus défavorisés et des plus faibles de notre population, mais également pour tout citoyen de notre commune qui se retrouverait dans une situation d’importante précarité sociale. Parmi les nouveautés, il souligna la création d’un service de médiation de dettes et l’ouverture d’un centre d’accueil de jour, lieu où les personnes âgées ou isolées à la maison pourront se retrouver, avoir des contacts, partager des activités, s’y ressourcer. Quant à la gestion du budget du CPAS, elle est rigoureuse assurant la pérennité des services.

FINANCES COMMUNALES

Ensuite, Thierry BENNERT et Claude ROMAL, le nouveau duo de choc de PROXIMITÉ en matière de finances, expliquèrent en long et en large la situation budgétaire de la commune. En effet, « en début de législature, le déficit budgétaire était de 3 % par an, avec un déficit annoncé de € 700.000 l’an. Nous nous en inquiétions, mais un contrôle des frais généraux et différentes recettes de l’Etat non prévues ont permis que le compte soit plus proche de l’équilibre budgétaire, qui est toujours un exercice difficile … la commune devant supporter des coûts importants en personnel (+ 4,5 % par an à personnel constant), infrastructures (égouttage, nouvelles écoles, piscine) ou services (CPAS, zones de police et de secours). L’équilibre du budget ordinaire est obtenu grâce aux centimes additionnels et l’urbanisation croissante de Rixensart, notamment aux Papeteries de Genval (200 appartements). Les derniers terrains libres font l’objet de constructions confortables voire multiples et cela génère des recettes récurrentes : centimes additionnels à l’IPP, mais également sur le précompte immobilier.

Toutefois, les dettes ne diminuent pas vraiment (25 millions), soit 1151€ par habitant. On flirte avec la limite de la balise d’endettement par personne. Et de mettre la majorité en garde : vision à long terme inexistante (pas de programme comme certaines autres communes permettant une gestion à moyen-long terme ou de faire des simulations), pas d’outils performants pour une commune avec une telle difficulté de gestion.

Quid de l’avenir ? Si les impôts communaux n’augmentent pas, il faudra alors compter sur un nombre plus important d’habitants pour pallier aux dépenses sans cesse croissantes, ce qui aura pour effet une explosion démographique alors qu’elle est déjà une des plus dense de Wallonie avec toutes les conséquences négatives sur la mobilité et le bien-être dans notre commune. Il faut également raison garder dans certains projets liés à l’infrastructure (piscine, hockey, …) ».

Au-delà des chiffres et des perspectives futures, on peut surtout souligner que l’intervention de PROXIMITÉ dans ce domaine oblige nos élus à être plus prudents, plus appliqués.

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

Un troisième volet, consacré à l’aménagement du territoire, fut développé, rétroprojecteur à l’appui, par Michel WAUTOT. Son important apport en savoir et expérience tant au sein de PROXIMITÉ que de son asbl Hommes & Patrimoine, dont il est le président, permit à l’assemblée de prendre la mesure du rôle joué par les deux groupes dans l’évolution de dossiers urbanistiques tels que ceux de la Résidence du Lac (ex hôtel Normandy), du PCA de la gare de Rixensart, ou de la rénovation de la Place Cardinal Mercier à Bourgeois.

ELECTIONS COMMUNALES 2018

En conclusion, Etienne DUBUISSON expliqua que tout engagement sur le plan communal engendre des sacrifices et équivaut à un bénévolat citoyen. Les difficultés rencontrées ont été surmontées grâce la communication soutenue via les Carnets de Proximité, uniques dans notre commune, à la persévérance de nos membres de la première heure, et à la relève concrétisée par l’arrivée de nouveaux membres motivés. PROXIMITÉ sera donc présent en octobre 2018 aux prochaines élections communales.

PROXIMITÉ RENFORCE SA PRÉSIDENCE

Pour préparer PROXIMITÉ à ce troisième défi, le groupe s’adapte et s’organise. C’est pourquoi la présidence du groupe sera renforcée et partagée par Etienne DUBUISSON et Eric de SÉJOURNET. « La coprésidence est un véritable challenge qui exige une parfaite entente et une coordination sans faille. Je suis certain qu’avec Eric cela se fera dans les meilleures conditions », déclara Etienne.

Quant au nouveau coprésident Eric de SÉJOURNET, il s’adressa aux membres pour les remercier de leur attachement à notre groupement citoyen et à ses valeurs. « Nous remercions Etienne et ceux qui, en 2006, ont lancé un appel à plus d’écoute, plus d’action et plus de transparence. Six ans plus tard, nos 1593 électeurs ont confirmé par leur vote que Proximité avait sa place dans le paysage politique de la commune. Aujourd’hui, nous lançons un appel à plus de démocratie ». Eric plaida en faveur d’un meilleur équilibre démocratique au sein du Conseil communal et présenta quelques nouveaux projets afin de rapprocher PROXIMITÉ des habitants.

Tous se retrouvèrent ensuite autour d’un verre de l’amitié, bien mérité.

Berna de WILDE d’ESTMAEL